Un an après la marée noire sur les côtes de Louisiane et son écocide

LTD a largement parlé de la marée noire en Louisiane ; les vies végétales et animales ont subi une agression d’une ampleur terrible, malheureusement symbolique de ce que la Nature subit en ce début de 21ème siècle (à la fin de cet article on trouvera une liste des articles consacrés à cette catastrophe, et rappelons encore une fois le site actualisé au quotidien sur la catastrophe de Fukushima).

Il a malheureusement été très révélateur que la catastrophe en Louisiane n’a éveillé aucun intérêt de la part des associations et organisations pro-animales en France, ou alors un intérêt très succinct. Elles n’ont pas compris la réalité de notre planète, ou bien considèrent les animaux purement abstraitement, ou bien les deux, en tout cas il y a un problème.

Pourtant, rien que l’ampleur de la situation aux États-Unis laisse à réfléchir. Souvenons-nous de la mobilisation humaine : 52.000 personnes ont participé à la lutte contre la marée noire (et plus de 130.000 personnes ont déposé des demandes d’indemnisation auprès de BP, alors que 415 au moins ont des problèmes d’irritation de la gorge et des yeux ou des infections respiratoires).

C’est un grand chiffre ! Et rappelons que selon BP, 26% du pétrole reste encore dans l’océan (alors que selon BP toujours, 16% se sont « dilués naturellement », 8% ont été dilués au moyen de dispersants, 5% ont été brûlés, 25% se seraient « évaporés », 20% ont été récupérés).

Et il y a les chiffres, qui d’eux-mêmes dénoncent le silence et le caractère faux d’avoir une vision passive du véganisme. Le bilan une année après est édifiant, tout autant que les photographies étaient alors littéralement terrifiantes.

Au moins 7650 dauphins ont été tués par la marée noire et les dispersants utilisés. Cela n’est qu’une estimation, car il est impossible d’avoir des chiffres exacts : parce qu’il n’y a pas de réelles études avec de grands moyens, parce que jamais le gouvernement américain ne donnera les informations qu’il possède.

D’ailleurs le gouvernement a arrêté de publier les chiffres, on en reste à une version gouvernementale où il est parlé de 1146 tortues de mer, de 128 dauphins et baleines, de 8209 oiseaux (de 102 espèces différentes). Ces chiffres doivent malheureusement être largement multipliés.

Selon les scientifiques, les chiffres sont tout autres.

Ce sont plus de 6000 tortues de mer qui ont été tuées, toutes les tortues du golfe sont d’ailleurs encore menacées.

26.000 mammifères marins ont été assassinés par la marée noire.

Plus de 82.000 oiseaux sont morts.

La marée noire dans le Golfe du Mexique a été un écocide !

Il faut assumer la défense des animaux, des végétaux : pas de compromis dans la défense de notre mère la Terre !

Liste des articles consacrés à la marée noire dans le golfe du Mexique:

Golfe du Mexique: Gaïa encore une fois attaquée! (30 avril 2010)

La situation empire au Golfe du Mexique (2 mai 2010)

La catastrophe du Golfe de Mexique dépasse déjà celle de l’Exxon Valdez ! (3 mai 2010)

BP dépollue aussi son image (9 mai 2010)

Echec et mensonges au sujet du Deepwater Horizon (10 mai 2010)

Crise annoncée dans le Golfe du Mexique (15 mai 2010)

Gigantesques nappes de pétrole sous-marines dans le Golfe du Mexique (17 mai 2010)

Les côtes de Floride menacées par la marée noire (19 mai 2010)

L’enfer s’installe en Louisiane et dans le Golfe du Mexique (22 mai 2010)

« Est-ce que je pense qu’ils savent exactement ce qu’ils font? Pas totalement » (24 mai 2010)

La marée noire durera sans doute jusqu’en août! (31 mai 2010)

Golfe du Mexique: déjà l’enfer, et demain l’option atomique?! (5 juin 2010)

La situation dans le Golfe du Mexique… (10 juin 2010)

Terribles et catastrophiques nouvelles du Golfe du Mexique, et positions de Dennis Kucinich (24 juin 2010)

Golfe du Mexique : une fuite remet en cause le dôme de confinement, alors que 27.000 puits colmatés forment une nouvelle menace (20 juillet 2010)

Marée noire en Chine, photos truquées de BP, photos terribles du Golfe du Mexique… (24 juillet 2010)

Colmatage du puits dans le Golfe du Mexique, alors qu’un rarissime saola est assassiné : tout un symbole de la guerre contre Gaïa (20 septembre 2010)

Articles pouvant vous intéresser