• "Une amende forfaitaire en cas d’usage de stupéfiant"

Pas de veganisme à la carte !

Quelle est la différence entre le cuir et la fourure ? Aucune ! Car le cuir, tout comme la fourure, est issu de l’exploitation et du meutre d’animaux. Qu’ils soient sauvages ou élevés pour ça ne change rien au résultat final : leur peau est récupérée pour nous vêtir.

Etre vegan c’est refuser l’exploitation et la souffrance animale.

Etre vegan signifie avoir une continuité logique et l’assumer : refuser la viande, c’est aussi refuser le cuir (et arrêter de garder ses restes en cuir sous couvert de gâchis ou autres excuses fallacieuses) et refuser l’alcool et le tabac qui, nous le savons toutes et tous, sont issus de la cruauté envers les animaux.

Le veganisme à la carte n’existe pas.
Pour les animaux, devenez vegan straightedge !

Le libéralisme tue le véganisme

Quelques exemples d’attitudes hypocrites du faux vegan, qui le plus souvent se cache derrière l’écologie:

– j’ai des chaussures en cuir mais promis à l’avenir je n’achète plus que des chaussures vegan

– je déteste le gâchis et donc je garde ce qui est en cuir tant que ce n’est pas usé

– je refuse de donner mes habits ou mes chaussures en cuir à des gens dans le besoin, on ne peut pas faire la promotion du cuir (moi je suis vegan donc j’ai le droit!)

– ces chaussures sont en cuir mais elles étaient si belles, et puis ce ne sont que des chaussures

– il n’y a pas de bon parfum vegan! en plus on me l’a offert!

– je fume, je sais c’est testé, mais des fois on a pas le choix!

– l’alcool, c’est testé, ah bon, sérieux?

– quand on est invité chez quelqu’un, on ne peut pas faire trop de manières….

– oui, mais ce sont mes parents, il faut bien que je les tolère comme il me tolère!

– il n’y avait que ces préservatifs là de disponible!

– c’est un cadeau de mon petit copain, alors bon…

A Moscou les chiens peuvent désormais aboyer deux heures de plus par jour…

Les traffics routiers et ferroviaires incessants semblent moins déranger les gens que les aboiements de chiens frustrés de ne pas être compris par leur "maître". Pour satisfaire les exigences des Russes, on transforme les chiens en robots télécommandables.

Les animaux ne sont pas des peluches et on se demande bien comment on peut empêcher un animal de s’exprimer sans le frustrer encore un peu plus…

Les aboiements des chiens entrent dans les nuisances sonores dont se plaignent parfois les voisins. Dans certains pays, ces canidés n’ont le droit d’aboyer que quelques heures par jour. C’est notamment le cas dans certaines villes de Russie. Voici donc la nouveauté pour les habitants de Moscou : les chiens peuvent désormais aboyer deux heures de plus par jour…

A Moscou, il existe une loi qui régit les aboiements des chiens. Ces derniers n’ont pas le droit d’aboyer entre 22 heures et 8 heures du matin. En fait, pendant ce laps de temps, les humains sont en pleine phase de sommeil et exigent donc un minimum de sérénité. Toutefois, depuis le 10 octobre 2008, la loi a été modifiée. Ainsi, les chiens pourront aboyer deux heures de plus mais devront impérativement rester silencieux entre 23 heures et 7 heures du matin.
 

Une citerne sur le dos des vaches?!

Une citerne sur le dos des vaches: voilà la dernière folie inventée (et essayée) par des chercheurs argentins de l’Institut national de technologies agricoles.

Puisque le méthane a un effet de serre 20 fois plus puissant que celui du CO2, l’idée… n’est pas de libérer les animaux, mais de faire du profit!! Ils ont donc disposé des citernes gonflables sur le dos des vaches et relié ces conteneurs à l’estomac de la vache (celui-ci rejette 95% du méthane par la bouche et seulement 5% par l’anus).

Ils font même l’apologie de la vache nourri de céréales et non de pâturage, sous prétexte qu’elle produirait ainsi moins de méthane! Une vache pourrait fournir 250 litres de gaz par jour et les 55 millions de bovins argentins pourraient produire 1 milliard de litres de biocarburant par jour…

Une vision de l’enfer… pourtant bien réelle.

Freeganisme

On les qualifie de « déchétariens », « gratuivores », végétaliens ou encore glaneurs, ils appartiennent à ce qu’on appelle les « freegans »…

Un article de France-Soir, comme il y en a périodiquement sur les freegans, un terme d’ailleurs bien souvent faux, puisque les freegans privilégient ce qu’ils récupèrent à leur éthique et en profitent donc pour  "oublier" le véganisme…

Et encore ce n’est valable que pour les USA. Sur http://freegan.fr on ne sait apparemment même pas ce qu’est le véganisme et on aime bien le foie gras quand on peut…

Lire la suite Freeganisme

L’euthanasie des chats errants

 
Les SPA des différents pays sont empêtrés dans leur contradiction: d’un côté elles ont des structures d’accueil pour les animaux, de l’autre elles liquident ceux-ci, comme des stocks en trop, par manque de moyens, de place…

La Société protectrice des animaux de Windsor-Essex au Canada, qui tue 4500 chats par an, tente de s’en sortir en annonçant sa fin des "euthanasies" à partir de 2011, pour obliger le conseil municipal à responsabiliser les propriétaires d’animaux de compagnie.

Mais tant que l’animal ne sera qu’une marchandise, malheureusement, quelles sont les chances d’aboutir?

Lire la suite L’euthanasie des chats errants

La chasse à l’arc

Un article sur les chiens et leur utilisation par les chasseurs qui s’imaginent très intelligents en chassant à l’arc.

«Nous utilisons des chiens de sang, appelés aussi chiens de rouge. Ils sont capables de retrouver la trace d’un animal blessé » explique le chasseur, alors que l’article conclut de manière lamentable: «Ces passionnés de nature veulent avant tout respecter l’animal en pratiquant la chasse avec l’arc… et la manière.»

Le changement climatique menace les forêts

Les forêts sont extrêmement vulnérables face au changement climatique qui risque d’entraîner davantage d’incendie et d’inondation.

L’étude réalisée par le Centre pour la Recherche internationale sur les forêts (CIFOR) basé à Djakarta, invite les délégués réunis du 1 au 12 décembre à Poznan, en Pologne, pour une réunion de l’Onu consacrée au climat à rechercher de nouvelles manières de protéger les forêts dans les pays en développement.

Lire la suite Le changement climatique menace les forêts

Produits pour végétaux : un nouveau logo pour les produits 100% naturel

L’Union des entreprises pour la Protection des Jardins et des espaces verts (UPJ) lance une marque pour produits végétaux, de type engrais et produits d’entretien des plantes et des jardins, constitués d’ingrédients 100% naturels, Produit Naturel.

Cette marque permettra aux consommateurs de reconnaître, grâce à un logo spécifique, les produits qui répondent à des critères bien précis en matière de respect de l’environnement.

Pour qu’un produit soit estampillé "Produit Naturel", il doit uniquement être composé d’ingrédients naturels provenant de matières minérales "issues de gisements naturels ou de la nature, n’ayant subi que des procédés physiques (y compris pour l’extraction) : tri, broyage, tamisage, décantation ou lavage ou mise en solution dans l’eau) ou des procédés thermiques à l’exclusion de tout traitement chimique".

il peut être accompagné ou non de matières organiques "provenant directement, soit d’animaux vivants, soit de végétaux, n’ayant subi que des traitements physiques (tri, broyage, tamisage, décantation ou lavage ou mise en solution dans l’eau, compostage) ou thermiques, à l’exclusion de tout traitement chimique".
Site : http://www.upj.fr

Au lieu de faire la révolution, ils… polluent

Cela fait un mois que les travailleurs occupent l’usine de Givet, dans le nord de la France. Pour tenter d’arracher un reclassement à ceux qu’ils ont engraissé pendant des années.
Un petit aperçu de leur combat est visible sur http://sopalgascogne.skyrock.com (et également ici: http://sopal08600.skyrock.com/)

Une lutte juste… sauf que les travailleurs n’ont qu’une perspective défensive, avec donc comme seule stratégie le réformisme armé.  Résultat: 600 litres d’encre bleue concentrée ont donc été déversées dans la Meuse. Sympa pour la Meuse, sympa pour les animaux, sympa pour les travailleurs.

Quant aux ennemis des travailleurs, s’il y a une chose dont ils se moquent, c’est bien de la Meuse, c’est bien des animaux, c’est bien des travailleurs!

Une lutte juste donc, mais qui fait passer les travailleurs pour des irresponsables et qui renforce la crédibilité d’un capitalisme pollueur et assassin qui devrait ne plus en avoir!

Déjà il y a quelques années, un tract signé de " la branche dure de Cellatex "expliquait que "si les négociations n’ont rien donné lundi à 18 heures, on laissera couler l’acide sulfurique dans les égouts et donc dans la Meuse toute proche ".

Il est temps de passer à autre chose, la planète, les animaux et les travailleurs en ont bien besoin !

Lire la suite Au lieu de faire la révolution, ils… polluent

Niveaux records des gaz à effet de serre

   Les gaz à effet de serre jugés responsables du réchauffement climatique ont atteint des niveaux records dans l’atmosphère l’an passé, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) des Nations unies.

La concentration en dioxyde de carbone et en protoxyde d’azote a atteint de nouveaux sommets en 2007 et le méthane a connu sa plus forte progression depuis dix ans, rapporte l’OMM.

   Les scientifiques de l’Onu redoutent que le réchauffement climatique, sous l’effet des gaz à effet de serre causés par l’activité humaine, provoque une montée du niveau des mers, des tempêtes violentes, des vagues de canicules et des sécheresses.

   Le Protocole de Kyoto expire en 2012 et le temps presse pour que la communauté internationale trouve un accord sur un nouveau traité d’ici fin 2009.
 

L’Europe veut prendre sa part dans l’exploitation de l’Arctique

L’Union européenne veut maintenant, elle aussi se positionner dans l’Arctique pour accéder aux ressources libérées par la fonte de la banquise. Pour Benita Ferrero Waldner, commissaire chargé des relations extérieures qui présentait, jeudi 20 novembre, une communication sur les relations entre l’UE et la région, il s’agit de trouver "le juste équilibre entre l’objectif prioritaire que constituent la préservation de l’environnement et la nécessité d’une exploitation durable des ressources naturelles".

Lire la suite L’Europe veut prendre sa part dans l’exploitation de l’Arctique