• Vandalisme "stop spécisme" : série d'arrestations

Ni Hulot le bobo, ni CPNT et son terroir : pour une utopie écologiste !

La candidature de Hulot a au moins un mérite : celle de faire tomber beaucoup de masques.

Ainsi, la Fondation Nicolas Hulot devient la Fondation pour la nature et l’Homme (FNH). Et le vice-président devient président. Il s’agit de Pierre Siquier. Un écologiste ? Pas vraiment, il s’agit d’un « expert » en entreprises.

Il a dirigé TBWA\Corporate (une composante de l’agence de publicité TBWA) et est président de Ligaris, une agence de communication (33 millions d’euros de chiffre d’affaires).

Parmi les clients de Ligaris : AREVA, Vinci Construction, Vinci Energie, TOTAL, EDF, GDF Suez, EADS Astrium… la SNCF, la Poste, différents ministères, Crédit Agricole, BNP Paribas, etc., etc.

Pierre Siquier est bénévole à l’ex-fondation Hulot, mais évidemment son statut dans la fondation lui permet de mettre en avant un « business vert. » L’écologie est prétexte à la stratégie commerciale.

Dans un autre registre, on voit que l’écologie peut également être un prétexte à une démarche ultra-conservatrice. C’est le cas de « l’Alliance Ecologiste Indépendante », regroupant le Mouvement écologiste indépendant (MEI) d’Antoine Waetcher et France en Action de Jean-Marc Governatori.

Génération Ecologie en faisait partie, jusqu’à ce que Governatori ait annoncé en novembre dernier, sans concertation, la mise en avant de Bardot pour les présidentielles. Nous avions parlé de cette candidature possible de Bardot (Bardot candidate à la présidentielle : une initiative régressive), ainsi évidemment que de l’influence de l’ancien businessman Governatori sur la frange conservatrice (voire bien pire!) du mouvement en faveur des animaux (notamment par l’intermédiaire de Végétariens magazine).

Cette « Alliance Ecologiste Indépendante » espérait amener Hulot en son giron, le 4 avril dernier, elle disait ainsi :

Suite aux choix des Verts de faire leurs primaires en juin, Nicolas Hulot aurait déclaré (via un SMS) que ce serait donc sans lui; certains de ses proches parlant de la possibilité de se présenter sans l’appui des Verts

Si Nicolas Hulot va dans ce sens, l’Alliance Ecologiste Indépendante et ses 100 comités départementaux  le soutiendront sans exigence pour le second tour sauf à soutenir le mieux-disant écologique.

Pour Jean Marc Governatori, secrétaire national, « L’écologie politique ne doit pas être avec la gauche ou avec la droite mais devant eux. Nicolas Hulot a un positionnement hors clivages qui doit permettre de réunir tous les écologistes et bien au-delà.”

La candidature de Hulot ne faisant aucun doute tout comme le rapprochement avec EELV, 10 jours après la ligne a changé à 180° et on en revient aux fondamentaux. Jean-Marc Governatori a expliqué au JDD.fr que « Si Nicolas Hulot s’engage dans un parti de gauche, on ne le soutiendra pas ! »

Prônant une ligne ni gauche ni droite (mais pro petites entreprises et « national »), il a alors expliqué qu’il cherchait un candidat “connu du plus grand monde, d’ampleur médiatique et capable de mieux porter les couleurs de notre projet que [lui].” « Nous avons deux pistes sérieuses mais je ne peux pas vous le dire. Vous le saurez au plus tard en septembre 2011. » Lorsqu’on lui demande s’il s’agit de Brigitte bardot, il dit : « Elle reste une option possible. »

Y a-t-il là une critique constructive de Hulot ? Pas du tout, bien plutôt le cinéma continue avec Bardot !

Finalement, l’une des remarques les plus intéressantes vient de gens disant le contraire de nous, mais constatant le même « problème » : l’écologie ne peut pas, par principe, être simplement un phénomène bobo visant à réformer le capitalisme.

De notre point de vue, cela veut dire démanteler les villes et modifier les zones rurbaines (ce que nous disions hier). Tel n’est pas le point de vue bien sûr de Chasse – Pêche – Nature – Traditions (CPNT).

Mais CPNT s’adresse de manière intelligente à une population qui devrait être aux premières loges de l’écologie. Les rurbains profitent en partie d’un lien avec la nature, mais voient bien comment l’urbanisme anarchique massacre la nature, à coups d’autoroutes, de grandes avenues, etc.

Et ils ont tout intérêt au démantèlement des villes, qui captent les activités culturelles (notamment Paris, qui asphyxie la culture en France, en la transformant en divertissement pour riches).

CPNT ne veut par contre pas changer les choses dans un sens écologiste, loin de là. Ce qui compte pour CPNT c’est la tradition du terroir, l’exploitation animale ininterrompue, etc. Il y a donc une critique intelligente de Hulot et de ses illusions bobos, mais une critique dans un sens inverse de nous quant au sens de sa démarche…

Voici le document.

Les carences de monsieur Hulot…

A l’issue d’un suspense insoutenable digne du tirage d’Euromillions, voilà que le télécologiste Nicolas HULOT annonce sa candidature à l’élection présidentielle.
Les Français peuvent donc dormir tranquilles, il y aura donc bien un candidat des donneurs de leçons et des “yaka, fokon”.

Signe de l’irrespect pour la France des terroirs et de ses 15 millions d’habitants, le gourou de la boboécologie annonce sa candidature en… banlieue parisienne. Monsieur Hulot sait-il qu’il y a une France derrière la couronne parisienne, une France qui vit les deux pieds dans la nature ?

Pourtant les ruraux seront les premiers confrontés aux grands oukases écolos portés comme la Sainte parole par cet écolo cathodique, adepte du “faites ce que je dis, pas ce que je fais”.

Car avant de porter un programme écologiste, s’il parvient à amadouer ses nouveaux amis écologistes de gauche et à les rallier à sa vision luxueuse et lucrative de la vie naturelle, Monsieur HULOT devra expliquer aux Français ses incohérences et ses paradoxes, ses positions antisociales et restrictives pour la ruralité.

Nicolas HULOT n’est-il pas chèrement sponsorisé dans ses activités écologiques et médiatiques lucratives par des groupes chimiques fortement pollueurs ? Lui qui est soutenu dans ses activités médiatiques par EDF et ses centrales alors qu’avec ses amis Verts, il militera contre le nucléaire ?

Défenseur de la nature libre et protégée quand il fait des émissions au bilan carbone exorbitant et consommatrices des moyens de transports aériens que lui et ses amis verts condamnent ? Se déclarant de gauche quand il soutient la taxe carbone sur les véhicules alors que c’est doublement pénalisant pour les ruraux qui n’ont que ce moyen de transport pour se déplacer et vivre ? Ce n’est plus le syndrome du Titanic, c’est Janus au double visage !

“La maison brûle, et pendant ce temps-là on regarde ailleurs”…Monsieur Hulot faire son show ! Quant à l’incendie, les pompiers n’ont plus d’eau pour l’éteindre, car le modèle écologique de Monsieur HULOT impose avant tout des restrictions… de consommation !

Selon CPNT, pour éviter cette écologie punitive et restrictive méprisante pour l’Homme et ses activités, la ruralité a vraiment besoin d’être représentée et défendue dans cette élection présidentielle 2012.

Le titre – Les carences de monsieur Hulot…- est pratiquement génial. Il s’agit d’une allusion au film « Les vacances de monsieur Hulot », film populaire (pour les générations un peu âgées) qui montre de manière humoristique quelqu’un désireux de vivre tranquillement ses vacances à la plage, sans complications.

CPNT joue avec ce besoin de bonheur et avec la question sociale, les rurbains étant dans une situation précaire par rapport aux villes, centres de richesses et de pouvoir.

Hulot a donc joué un rôle peut-être utile, s’il permet de mettre dos à dos tant son écologie version bobo, que le culte du terroir version facho. On pourrait alors faire vivre une utopie, celle qui affirme que la Terre doit redevenir bleue et verte !

Slogans de manifestation en Allemagne et Action Antispéciste

Les activités menées en Allemagne par les groupes se revendiquant de « l’action antispéciste » ont éveillé un intérêt certain. Il y a eu cette fois avec le groupe « Vegane Antifa Süd » et l’appel à la manifestation à Francfort début 2010, mais il y a eu d’autres exemples comme justement les précédentes manifestations à Francfort, ou encore l’interview du groupe berlinois BerTA.

Un intérêt parfois critique, d’ailleurs nous-mêmes n’utilisons jamais le terme de « antispéciste » et considérons que la libération de la Terre va de pair avec le véganisme (chose d’ailleurs parfois partagée en Allemagne également).

Mais il est évident que tout cela est fortement intéressant, vu depuis notre pays où dans la scène pour les animaux prédominent Bardot et l’obsession du Halal…

Toutes les activités de ces groupes en Allemagne montrent que la libération animale peut être un mouvement avec plusieurs centaines de personnes, avec des groupes très nombreux dans tout le pays, avec une base à la fois claire et radicale : aucun compromis dans la lutte pour la libération animale.

Dans ce court article, nous avions compté 61 groupes activistes vegans en Allemagne… A Berlin, il y a chaque jour plusieurs cantines populaires veganes, en plus des restaurants…

Il y a donc de l’idée et certainement quelque chose qui peut nous aider à construire quelque chose. Nous ouvrons donc une catégorie « action antispéciste » et afin de souligner que dans l’idée il s’agit de construire, cette catégorie est directement accessible à l’adresse actionantispeciste.fr.

Est-ce que cela se construira, sous quelle forme, nous n’en savons rien, mais cela ne peut que faire avancer le débat… et surtout la prise de positions permettant de se couper véritablement de ceux pour qui l’actualité animale, c’est le « halal » …

Comme autre contribution à cela, voici une petite liste des slogans qui sont utilisés lors des manifestations, lors des initiatives pour la libération animale en Allemagne.

La plupart riment bien évidemment en allemand, et le rythme avec lequel ils sont prononcés en dépend bien entendu.

Commençons par ceux en anglais:

Animal liberation, human right – one struggle, one fight!

No Border! No Nation! – Animal Liberation !

Soit : libération animale, droit des êtres humains – une seule lutte, un seul combat !

Pas de frontière ! Pas de nation ! – Libération animale !

Il s’agit de deux slogans parmi les plus utilisés ; le premier est notamment connu pour son utilisation lors des campagnes contre HLS (et existe dans une variante en allemand : « Tierbefreiung, Menschenrecht – ein Kampf, ein Gefecht! »).

Le combat contre l’exploitation animale présuppose des slogans… contre l’exploitation. Cela n’a l’air de rien dit comme cela, mais en France le terme d’exploitation est parfois utilisée, sans aucun travail de critique du profit derrière. Ce n’est pas le cas en Allemagne, bien sûr. Voici donc des slogans qui vont avec :

Alles für Alle – und zwar Vegan !

Tout pour tous – et cela de manière végane !

Menschen und Tiere – sind kein Kapital !

Les êtres humains et les animaux – ne sont pas du capital!

Schluss mit dem Profit – auf Kosten der Tiere !

Finissons en avec le profit – avec les animaux comme prix!

Certains slogans sont plus marqués par un esprit militant. On a par exemple:

Wir sind laut und wir sind hier – für die Befreiung von Mensch und Tier !

Nous sommes bruyantEs et nous sommes ici – pour la libération des humains et des animaux!

Gegen Herrschaft und Repression – für die vegane Revolution !

Contre la domination et la répression – pour la révolution vegane!

Wir sind viele, wir sind krass – Antispe, da geht noch was !

Nous sommes beaucoup, nous sommes extrêmes – Antispe, il se passe quelque chose !

Vegan Resistance, der Widerstand sind wir – für die Befreiung von Erde, Mensch und Tier !

Résistance végane, la résistance c’est nous – pour la libération de la Terre, de l’humain et de l’animal!

Gegen jede Herrschaftsform – Speziesismus ist ein Teil davon!!

Contre toute forme de domination – le spécisme en fait partie !

Les campagnes contre la fourrure sont quelque chose de connues, mais quels sont les slogans utilisés en Allemagne ? On a droit justement à un mélange critique du profit / revendications militantes.

Für den Profit umgebracht – fühlende Wesen zu Pelz gemacht!

Pour le profit ils sont tués – des êtres sensibles transformés en fourrure!

Feuer und Flamme der Pelzindustrie – Friede mit ihr, nie, nie, nie !

Feu et flamme pour l’industrie de la fourrure – paix avec elle, jamais jamais jamais!

Pelze raus! – raus aus den Regalen !

Dehors la fourrure ! – hors hors des rayons!

Wir sind hier und wir sind laut – solange MaxMara/xxx Pelz verkauft !

Nous sommes ici et nous sommes bruyants – tant que [le magasin] MaxMara/xxx vend de la fourrure !

Wir – machen – Euch/xxx – pelzfrei !

Nous – faisons – de vous [le magasin]/de XXX – sans fourrure !

Tiere haben Rechte – Pelz ist Mord !

Les animaux ont des droits – la fourrure c’est le meurtre!

Ob Pelz oder Leder: Mord bleibt Mord!

Fourrue comme cuir : le meurtre reste le meurtre!

Dans certains cas, une personne lance un slogan, les autres répondent. Le modèle est ici né en Suède, dans les manifestations antifascistes. Ici la partie prononcée par ceux et celles qui répondent est en majuscule.

Der Pelzhandel gehört – ABGESCHAFFT!

Le commerce de fourrure doit être – ABOLI!

What do you want? – ANIMAL LIBERATION! | When do you want it? – NOW! | Are you willing to fight for it? – YES! | Are you willing to life for it? YES !

Que voulez-vous ? LA LIBERATION ANIMALE ! Quand le voulez-vous ? MAINTENANT ? Etes-vous prêtEs à lutter pour cela ? OUI ! Etes-vous prêtEs à vivre pour cela ? OUI!

Wer stoppt den Pelzhandel? WIR! | Wer stoppt den Pelzhandel? WIR! | Wer stoppt den Pelzhandel? WIR WIR WIR !

Qui arrête le commerce de fourrure ? NOUS ! Qui arrête le commerce de fourrure ? NOUS ! Qui arrête le commerce de fourrure ? NOUS ! NOUS ! NOUS!

La campagne contre l’abattage rituel : une mobilisation raciste qui nie l’exploitation animale dans tout ce qu’elle a de moderne

L’exploitation animale est une chose tout ce qu’il y a de plus moderne ; les usines à meurtres sont toujours plus grandes, toujours plus efficaces et la population mondiale se nourrissant de “cadavres” est toujours plus grande.

Est-ce ainsi une question religieuse ? Ou une question nationale ? Pas du tout : c’est une question de morale, de refus de toute exploitation et oppression. Et donc de tout abattage, pas seulement l’abattage lorsqu’il est rituel.

Si nous parlons de cela, c’est qu’une campagne contre l’abattage rituel est lancée, avec comme soutiens les associations suivantes :

Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA) | Fondation Brigitte Bardot | Confédération Nationale des SPA de France (CNSPA) | Conseil National de la Protection Animale (CNPA) | Fondation Assistance aux Animaux | Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) | Société Nationale pour la Défense des Animaux (SNDA) | Association Stéphane Lamart

C’est un député UMP qui a permis la conférence de presse de la campagne à l’assemblée nationale, le 10 novembre. Mais pas n’importe lequel…

Car il y a peu de chances que ce député, Lionnel Luca, soit vegan : il fait partie de l’aile la plus à droite de l’UMP, et c’est un ancien de Légion étrangère et de l’Indochine, dont le père était dans les années 1930 un « légionnaire » de la garde de fer en Roumanie (ultra-nationalistes, antisémites et pro nazis).

Si on le trouve ici ce n’est pas un hasard : on l’a entendu notamment partir en guerre contre le halal dans l’équipe de France de football, disant notamment:

« Je découvre stupéfait qu’on pouvait manger halal dans l’équipe de France. Voilà un signe de démission et de lâcheté de la Fédération française de football. »

La “lâcheté” devant le halal est ni plus ni moins stylisé, comme chez Bardot, en acte “rebelle.” On notera par ailleurs qu’il est difficile d’être dupe avec cette campagne. L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a rejeté illico presto, ce 8 novembre, les deux affiches de la campagne :

Les raisons ne sont pas difficiles à comprendre. Malheureusement en effet, nous vivons une période de crise, nous le savons tous. Et nous avons déjà parlé de l’extrême-droite qui en profitait pour mener des mobilisations, notamment en prenant prétexte les animaux.

Même l’ARPP a dû immédiatement comprendre le caractère « explosif » de ces affiches, qui appelle littéralement à cibler les personnes de religion juive et musulmane comme étant des criminels, des barbares.

C’est exactement comme la diffusion par mail d’une vidéo de lapidation d’une jeune fille (qui s’est déroulée il y a trois ans), dont nous parlions il y a quelques jours, mail qui évidemment avait fait boule de neige au « dépit » de la personne qui l’a envoyé « innocemment »…

Il y a bien une boule de neige de racisme jouant sur la corde de l’émotionnel, une orgie de « bons sentiments » aboutissant à rien d’autre que l’appel au combat contre le « barbare. »

Des exemples récents de ce genre de manipulation ne manquent pas : nous avions par exemple parlé de la future candidature de Brigitte Bardot à la présidentielle, qui est par exemple entièrement définie par la lutte contre le halal et le casher, ou encore de la « campagne » contre le Quick Halal au nom du fait… de pouvoir manger des cochons.

Et il s’agit d’une vraie tendance de fond ; même dans le mouvement pour les animaux, il y a des gens qui pensent que l’ennemi n’est pas l’exploitation animale, mais la « tyrannie », le caractère « mauvais », la « méchanceté. »

Et dans ce fantasme misanthrope, le « barbare » est bien entendu la figure du « juif » ou du « musulman », qui représenteraient en quelque sorte le Moyen-Âge.

Alors que justement le meurtre en masse des animaux ne cesse de grandir dans notre société « moderne. »

Il faut ainsi dire les choses comme elles sont : la campagne contre l’abattage rituel est une campagne raciste. Une telle campagne n’a rien à voir avec une campagne pour le véganisme ou contre l’industrie de la viande, contre l’agro-business, contre tous les meurtres d’animaux.

La campagne contre l’abattage rituel sert directement le racisme, le rejet du « juif » et du « musulman » dont l’identité est d’ailleurs totalement virtuelle : la religion n’est qu’un prétexte au racisme le plus éhonté.

La preuve en est que les animaux ne doivent, selon la campagne contre l’abattage rituel, pas du tout être sauvés. Il ne s’agit pas d’une campagne contre l’abattage… mais contre l’abattage rituel tel qu’il est pratiqué en France.

La campagne dit ainsi :

L’abattage rituel peut se dérouler avec étourdissement, comme cela se fait dans de nombreux pays déjà : Norvège, Suède, Autriche, Suisse, Nouvelle-Zélande…

L’abattage rituel est avant tout un acte religieux qui doit intégrer les règles et bonnes pratiques en matière de protection des animaux et d’hygiène des manipulations. Le cadre religieux de l’abattage rituel ne doit pas servir de prétexte ou d’alibi au non-respect des exigences réglementaires, ce qui est malheureusement parfois constaté. Exigences religieuses et réglementation sont parfaitement compatibles.

A LTD nous ne voulons ni d’aucune exigence religieuse, ni d’aucune réglementation aux dépens de la liberté des animaux. Nous ne voulons pas non plus du racisme et de sa mise en avant de “cibles” qui seraient la cause de tous les maux.

Quand on aime les animaux, l’ennemi en France c’est l’exploitation animale, c’est l’agrobusiness. Il ne faut pas diviser l’humanité, mais l’unir afin qu’elle comprenne ce qu’est Gaïa, et que la planète redevienne bleue et verte!

Un message d’un racisme total, masqué par la défense des animaux…

Nous avions déjà précisé quelle était la teneur du discours de Bardot “candidate à la présidentielle” et quelles étaient les conséquences des tendances misanthropes en général.

Eh bien voici un mail que nous avons reçu et que, imagine-t-on, nous sommes censés publier. Et nous le publions,malgré l’horreur qu’il peut et doit susciter.

Car il s’agit d’un texte d’un sordide sans limites, d’une haine digne des nazis, le tout bien entendu masqué derrière un discours de façade pour les animaux…

Nous espérons que les gens ayant reçu ce message immonde sur les mailing-lists sauront boycotter tant les auteurs que les diffuseurs de ce message, et ce de la manière la plus ferme qui soit!

De:Co**** R**<coco****@ya***.==>

:Tr : Fwd: ATTENTION !!!!! Lapidation d’une gamine (lire en bas avant de visionner)] Ames sensibles,s”abstenir!!!!!!!!!!!!!!!!!!

quelques jours avant l’aid….

PREUVE QUE LE SANG ATTIRE LE Sang!

la barbarie religieuse

—– Message transféré —-
De : jo <jobe***@fre*.fr>
À : Col*** Re** <coc****@ya***.fr>
Envoyé le : Dim 7 novembre 2010, 19h 43min 59s

Objet : Fwd: ATTENTION !!!!! Lapidation d’une gamine (lire en bas avant de visionner)] Ames sensibles,s”abstenir!!!!!!!!!!!!!!!!!!

De : “Jos*Cano**” <jos**.cano**@***********>

Date : 7 novembre 2010 15:43:47 HNEC

À : undisclosed-recipients

Objet : ATTENTION !!!!!   Lapidation d’une gamine (lire en bas avant de visionner)] Ames sensibles,s”abstenir!!!!!!!!!!!!!!!!!!

MOTUS !!! mes commentaires ne srviraient à RIEN, malheureusement ;-(

Jo**Outrée de tant de malheurs !!!

> > Pas de commentaires….mais de quoi devenir raciste à un point!!!
>
> > Ame sensible s’abstenir, honte à eux ! Aucun mots ne peux d
> > écrire le ressentiment envers ces peuples barbares !
>
> > > > Nous les traitons d’ assassins et de fous; ils prouvent que
> > nous avons raison ! L’islam est une religion tolérante disent ils !! Qu’en
> > pensez vous ???Tous ne sont pas comme cela. Exact beaucoup sont pire! Et
> > dire que nous avons les mêmes dans nos banlieues , ( les chances pour la
> > France ), qui prônent cette culture là !! Soyons prêts à défendre nos femmes
> > nos filles et notre culture ! A nous défendre contre les barbares qui
> > nous envahissent et nous pillent, tout simplement Admirez le coup de grâce (
> > peut-être du père, d’ailleurs ) avec un Bloc de 3 kgs ! Paix à son âme ..
> > …Allah soit loué !
>
> > > > Images très très dures .. au nom d’Allah, le misericordieux
> > !!! mais, à faire circuler massivement,car la VERITE …. ne doit pas être
> > ignorée ! On fait suivre…. sur toute la planète terre …. enfin la
> > partie civilisée !
>
> > > > La vidéo nÂ’est pas de bonne qualité, je dirais “heureusement”
> > cÂ’est vraiment épouvantable Â… Charria islamique ! L’intégration … à tout
> > prix.
>
> > > > Voilà ce que ces fous d’ islamistes font dans leur pays à des
> > jeunes filles !
>
> > > > Ils sont en basket adidas, ont un téléphone portable, donc à
> > priori acceptent l’Occident .. mais ils restent ancrés dans leur folie
> > religieuse traditionnelle, intolérante.. et extrémiste !
>
> > > > Comme vous pourrez le voir, ils cachent le slip de la petite,
> > il ne faut surtout pas voir ses fesses. On peut voir la manière de tuer (
> > filmée au portable ) , mais pas ses fesses !
>
> > > > Les journalistes ont demandé aux autorités religieuses du
> > pays si elles condamnaient cette violence faite aux gamines et aux femmes en
> > général. Ils ont répondu qu’ils condamnaient fermement cette scène QUI NE
> > DEVAIT PAS être publique parce que les corrections “???” aux femmes
> > devaient se faire dans lÂ’intimité du foyer. !
>
> > > > J’ai honte pour eux !!!!! Par solidarité pour les gamines et
> > les femmes qui meurent (ou pire, restent invalides et traumatisées à vie )
> > sous les coups religieux en particulier, je refais circuler cette vidéo d
> > une gamine lapidée ….
>
> > > > Honte aux lâches qui s’abritent derrière leur religion
> > passéiste et leur machisme fou.
>
> > > > Honte à ces groupes d’hommes qui violent et tuent femmes ou
> > gamines en toute impunité.
>
> > > > Honte aux gouvernements qui ferment les yeux tous les jours
> > et nous bassinent avec leurs propos moralisateurs.
>
> > > > PAR PITIE POUR ELLES FAITES CIRCULER A TOUS VOS CONTACTS
>
> > > > CAR QUOIQUE CES GAMINES OU CES FEMMES ONT FAIT, AUCUN ETRE
> > HUMAIN CIVILISE N’A JAMAIS LE DROIT DE PORTER LA MAIN SUR ELLES.
>
> > > > AUCUN ANIMAL NE PROCEDE AINSI AVEC SES CONGENERES.

http://psy***************.over-blog.com/

Etudes en sciences naturelles et refus de la vivisection

Ce qu’on comprend dans l’explication de Walter Bond sur son expérience d’ouvrier, c’est que finalement tout est rapport de force et que la demi-mesure amène la défaite.

En cette rentrée qui est aussi étudiante, voici justement un article de la Nouvelle république, un quotidien basé à Tours. Cet article date de début août mais il parlera justement à toutes les personnes concernées par les études dans le domaine des sciences naturelles.

Il s’agit d’une personne étudiant en IUT, mais refusant de disséquer un animal. Seulement voilà, cette personne n’a pas eu une attitude claire et combattive, elle a essayé de louvoyer avec l’administration, du genre on lui met zéro ce n’est pas grave, ou bien essayer de disséquer un rat pour finalement ne pas pouvoir, etc.

Or, dans un pays comme la France où l’idéologie de la vivisection est totalement intégrée aux institutions, une telle stratégie ne pouvait amener qu’à se faire broyer par l’administration.

Cela souligne à quel point on a besoin de structures activistes, capables de mener des mini campagnes rapidement montées, passant le mot et mobilisant, ne serait-ce qu’un minimum.

Quand une injustice est faite, il est possible de mobiliser, même des gens non vegans, c’est même le point de départ d’une intervention sociale qui justement change les choses.

Voici l’article en question :

Elle refuse de disséquer les rats, l’IUT la sanctionne

Axelle L., étudiante en génie de l’environnement à Tours, n’a jamais pu disséquer un animal. L’IUT l’a mal pris. La justice s’en mêle.

C’est injuste, j’ai adoré tout ce que j’ai fait cette année à l’IUT et j’étais très motivée pour continuer dans les métiers de l’environnement. Aujourd’hui je n’ai aucune perspective et je ne sais pas comment rebondir, je ne peux même pas redoubler. »

Après un bac S et une licence en SVT (géologie), Axelle L., originaire de Saint-Nazaire, entre en génie de l’environnement à l’IUT de Tours. Le programme lui plaît mais un détail attire son attention : la dissection d’animaux. Dans l’année, son programme prévoit trois TP de quatre heures. Elle informe ses professeurs, par écrit, qu’elle ne touchera pas aux animaux, pour des raisons éthiques et morales.

Pour des raisons physiologiques aussi. Elle répugne à triturer la moindre blatte. En revanche, elle accepte tout à fait l’idée de s’informer à travers des CD-Roms, vidéos… Le chef du département lui aurait alors proposé d’assister seulement aux séances et de lui mettre zéro en travaux pratiques. Une proposition équitable, selon Axelle L., bien décidée à se rattraper sur les autres matières.

Victime d’une crise d’angoisse réactionnelle

Hélas ! les choses se compliquent avec son professeur de biologie qui n’accepte pas la posture de l’étudiante et lui demande de quitter son cours. Déstabilisée mais bien décidée à poursuivre son cursus, Axelle L. accepte de rencontrer, seule, la directrice de l’IUT et deux responsables de son département.

« Ils ont tout tenté pour me convaincre de procéder à des dissections sans vraiment m’écouter. J’ai donc essayé sur un rat blanc qu’ils avaient emmené avec eux. Mais c’était impossible. »

Des certificats médicaux sont avancés. « La requérante a été victime d’une crise d’angoisse réactionnelle à une situation émotionnelle, il y a une heure environ, ce qui impose un repos à son domicile » constate un médecin tourangeau vu juste après la séance.

Rien n’y fait. L’administration est intransigeante. Elle déclare l’étudiante « défaillante » au premier semestre malgré une moyenne de 10,07 et « ajournée » au second malgré une moyenne à 11, ce qui équivaut à ne pas valider l’année, sans l’autoriser à redoubler.

Choquée par ce qu’elle considère être une grave injustice, sa mère prend une avocate tandis que la Fondation Brigitte Bardot écrit à la ministre Valérie Pecresse pour dénoncer des méthodes « archaïques ».

« Pour qu’une élève soit déclarée défaillante » explique son avocate parisienne, Caroline Lanty « il faut des absences inexpliquées ou qu’elle refuse de rendre des travaux. Axelle ne se trouve ni dans un cas, ni dans l’autre. Au contraire, c’est une élève enthousiaste qui adorait ses cours. »

Un référé en suspension a donc été introduit auprès du tribunal administratif d’Orléans qui a rejeté la demande. La plaignante s’est alors pourvue devant le Conseil d’État en espérant qu’une décision sera vite prise. Et qu’elle pourra, enfin, reprendre le cours de ses études.

Contactés par téléphone, les responsables de l’Université François Rabelais qui sont actuellement en vacances n’ont pas donné suite à nos appels.

réaction

70.000 animaux sacrifiés

La Fondation Brigitte Bardot prend fait et cause pour Axelle L.. Après avoir rappelé que « 70.000 animaux étaient sacrifiés dans l’enseignement, avec une augmentation de 108 % en cinq ans », la Fondation milite pour une reconnaissance au « droit à l’objection de conscience qui ne pénaliserait plus les étudiants ».

« Il existe des logiciels de simulation, des documents vidéo, des programmes de formation qui reposent sur l’utilisation d’un animal artificiel comme le rat en PVC qui permet aux scientifiques de s’entraîner à 25 techniques opératoires » poursuit l’ex-comédienne.

Et de citer des pays comme l’Italie ou les Pays-Bas où existe le droit à l’objection de conscience. « Cette étudiante n’a pas refusé de participer aux travaux pratiques mais a simplement demandé à recourir à des méthodes alternatives. Je trouve cela absolument scandaleux et totalement imbécile car on refuse de donner la possibilité aux étudiants d’être formés à de nouvelles techniques et on s’acharne à leur enseigner des méthodes archaïques, cruelles et totalement inutiles. »

Le fait de refuser la dissection, mais d’avoir tout de même essayer pour trouver un terrain d’entente avec l’administration, est ici la clef de voûte du problème stratégique.

Face à l’administration et à l’idéologie de la vivisection, seul le rapport de force collectif peut permettre de gagner quelque chose sur le plan individuel. Au lieu de discuter avec l’administration, il aurait fallu :

-contacter toutes les associations mettant en avant la « cause animale » au sens large;

-contacter les syndicats étudiants locaux et nationaux et les associations progressistes de la région;

-monter un groupe d’information et d’agitation.

Au lieu de cela, on a la Fondation Brigitte Bardot et une pétition qui n’est qu’une posture de plus. La ligne de la protection animale est non seulement inefficace, mais elle est surtout anti-démocratique, car elle prétend mener un travail de « spécialiste » comme là avec l’avocat.

Alors qu’il est évident qu’une campagne activiste aurait arraché la victoire à l’administration… et que de telles campagnes on en a besoin et elles feraient boule de neige!