• Vandalisme "stop spécisme" : série d'arrestations

Bataille de Khimki: campagne fax du 20 septembre 2010!

Dans le cadre de la Campagne internationale de solidarité pour les prisonniers de la bataille de Khimki !, voici les numéros à utiliser pour la campagne de fax qui a lieu ce 20 septembre. Entre crochets, nous ajoutons quelques précisions.

Campagne fax le 20 septembre 2010

Liberté aux otages de Khimki!

Les militants sociaux Alekseï Gaskarov et Maxime Solopov ont été arrêtés le 29 juillet 2010, au lendemain d’une action spontanée à la défense de la forêt de Khimki devant la Mairie de cette ville. Les deux militants sont menacés de 7 ans de prison.

En lançant des Journées d’action internationales, la Campagne pour la mise en liberté des ôtages de Khimki appelle à faire pression sur les autorités russes pour obtenir la libération des militants arrêtés et la cessation des cas judiciaires les concernant. Vous pouvez y contribuer en expédiant des faxs au Parquet de la région de Moscou, au tribunal de la région de Moscou et à l’administration du Président de la Fédération de Russie.

Pour atteindre un effet maximal, nous vous demandons d’expédier vos faxs lundi le 20 septembre 2010.

Dans vos faxs, prière d’indiquer le nom, le prénom et l’adresse de l’expéditeur. Si vous envoyez une lettre de la part d’une association ou d’une institution, le meilleur serait d’envoyer un fax utilisant votre papier à en-tête.

Les numéros où envoyer vos faxs: [nous conseillons de le faire depuis des taxiphones!]

Le Parquet de la région de Moscou: +7-495-621-50-06 [remplacer le + par 00]

Le tribunal de la région de Moscou: +7-495-572-83-14 [remplacer le + par 00]

L’administration du Président de la Fédération de Russie: +7-495-606-24-64 [remplacer le + par 00]

Si vous n’avez pas d’accès à un télécopieur, vous pouvez envoyer des lettres électroniques:

Une lettre au Procureur de la région de Moscou [sur une page internet de type formulaire]:

http://www.mosoblproc.ru/internet-priemnaja/obrashchenija/send/

Une lettre au tribunal de la ville de Khimki

himki.mo@sudrf.ru

Une lettre à l’Administration du Président de la Fédération de Russie [sur une page internet de type formulaire]:

http://eng.letters.kremlin.ru/

Veuillez nous communiquer vos démarches à l’adresse électronique de la Campagne: info@khimkibattle.org , en précisant où vous avez envoyée vos lettres (au Parquet, au Tribunal, à l’Administration du Président).

Ainsi pourrons-nous voir le nombre d’appels envoyés, ce qui contribue à la réussite de la Campagne pour la mise en liberté des otages de Khimki.

Prière d’expédier vos lettres par fax en deux langues, la traduction russe comprise! A noter que lettres électroniques ne sont acceptées qu’en russe par les institutions russes, sauf le blog de l’Administration du Président.

Les lettres types au Procureur en français et en russe sont ci-jointes.

En français:

Nom, prénom, adresse

Mr le Procureur de la région de Moscou

Alexandre Mikhaïlovitch Mokhov,

Le Parquet de la région de Moscou,

Fax: 007-495-621 50 06

Lieu, date

Objet : Demande concernant la suite susceptible d’être donnée à la procédure en cours

Mr le Procureur,

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivants: le 29 juillet 2010 A.V. Gaskarov et M.V. Solopov ont été arrêtés sur le soupçon de participation et d’organisation de l’attaque de la municipalité de la ville de Khimki le 28 juillet 2010. Le 3 août le tribunal de la ville de Khimki a prononcé leur détention provisoire et l’a confirmé le 13 août 2010. Actuellement ils sont accusés du délit prévu par l’article 213, p. 2 du Code Pénal de la Fédération de Russie.

D’après l’information dont je dispose, la loi n’a pas été respectée lors de l’arrestation d’A.V. Gaskarov et de M.V. Solopov et des mesures d’instruction qui s’en sont suivies. Ainsi, selon le dossier présenté au tribunal qui a dû se prononcer sur leur mise en liberté, les prévenus auraient été arrêtés “immédiatement après le fait incriminé” (Gaskarov) et “en flagrant délit” (Solopov), tandis que l’arrestation a eu lieu le lendemain à Moscou, tous les deux de se rendre à la police d’eux-mêmes, sous prétexte d’entretien et sans assignation. Leurs parents n’en ont pas été informés. Chez A.V. Gaskarov la perquisition a été menée sans aucun mandat ni d’autres papiers, sans rédaction de l’inventaire et sans témoins.

Les audiences pénales du 31 juillet , des 3 et 10 août qui devaient se prononcer sur une mise en liberté des prévenus, se sont tenues à huis-clos sans présentation de bases juridiques. D’après l’information dont je dispose, les dépositions des témoins se contredisent. L’avocat M.I. Trepachkine chargé de la défense des prévenus, a été tenu à la discretion, ce qui aurait limité les possibilités de défense des intérêts d’A.V. Gaskarov de façon injustifiée.

Lors de la formation du témoignage plusieurs faits de non-respect de la loi ont été commis, notamment pendant l’arrestation et les interrogatoires de la militante sociale E.S. Tchirikova et des journalistes écrivant sur les événements à Khimki. A.V. Pakhotine, E.F. Balouïev et N.N. Tchernobaïev interrogés dans cette affaire ont fait leurs dépositions sous la pression physique des juges d’instruction. Après les interrogatoires ils ont demandé l’aide médicale. N.N. Tchernobaiev a été transporté é l’hôpital par le SAMU, les médecins de détecter le traumatisme crânien, la commotion cérébrale, les meurtrissures, les écorchures sur le visage.

Les faits énumérés ci-dessus poussent à porter des doutes sérieux sur la solidité juridique de la position de l’instruction envers A.V. Gaskarov et M.V. Solopov, notamment en ce qui concerne leur détention. De plus, il y a lieu à craindre l’utilisation des mesures illégales au cours de instruction.

Je vous demande de vérifier si les droits des prévenus A.V. Gaskarov et M.V. Solopov ainsi que des autres personnes arrêtés et interrogés dans cette affaire sont entièrement respectés.

A mon avis, vu la fragilité des soupçons sur A.V. Gaskarov et M.V. Solopov et les faits de non-respect de la loi lors de l’instruction, il y a des motifs suffisants pour prononcer la mise en liberté d’A.V. Gaskarov et de M.V. Solopov.

Je vous remercie de me tenir informé des suites que vous entendez donner à ma demande.

Je vous prie de croire, Monsieur le Procureur, en l’expression de mes respectueuses salutations.

En russe:

Прокурору Московской области Мохову Александру Михайловичу

Уважаемый Александр Михайлович!

29 июля 2010 года по подозрению в участии и организации нападения на здание администрации г. Химки 28 июля 2010 года были задержаны А.В.Гаскаров и М.В.Солопов. 3 августа суд г. Химки принял решение о содержании их под стражей. 13 августа это решение было подтверждено. К настоящему времени им предъявлено обвинение по ст. 213, ч. 2 Уголовного кодекса РФ.

По имеющимся у меня сведениям, задержание А.В.Гаскарова и М.В.Солопова и дальнейшие действия в их отношении проходили с грубыми нарушениями. Так, в представленных следствием в суд для избрания меры пресечения материалах сказано, что подозреваемые – А.В.Гаскаров и М.В.Солопов – были задержаны «непосредственно после совершения преступления» (Гаскаров) и «при совершении преступления» (Солопов), в то время как в действительности задержание произошло на следующий день в Москве, при этом оба явились в милицию добровольно, будучи приглашены на «беседу», без повесток. О факте задержания не были проинформированы родственники задержанных. В квартире А.В.Гаскарова обыск проводился без ордера и предоставления каких-либо бумаг, не было описи имущества и понятых. Судебные заседания об избрании подозреваемым меры пресечения 31 июля, 3 и 13 августа проходили в закрытом режиме; убедительных оснований для этого представлено не было.

По имеющимся сообщениям, показания свидетелей противоречили друг другу. От представителя защиты адвоката М.И.Трепашкина потребовали подписку о неразглашении всех материалов дела, что неоправданно ограничивало бы возможности по защите интересов подзащитного А.В.Гаскарова. При получении свидетельских показаний по данному делу был допущен ряд нарушений закона, в частности, при задержании и допросах социальной активистки Е. С. Чириковой и освещавших события в Химках журналистов.

Допрошенные по этому делу А.В. Пахотин, Э.Ф. Балуев и Н.Н. Чернобаев дали показания под физическим давлением следователей. После допроса они обратились за медицинской помощью. У Н.Н. Чернобаева, который был доставлен в больницу на «Скорой помощи», врачи диагностировали закрытую черепно-мозговую травму, сотрясение головного мозга, ушибы, ссадины лица.

Перечисленные обстоятельства заставляют серьезно усомниться в обоснованности позиции следствия в отношении А.В.Гаскарова и М.В.Солопова и, в частности, содержания их под стражей. Более того, они вызывают весьма реальные опасения применения к ним незаконных методов ведения следствия.

Прошу Вас провести всестороннюю проверку соблюдения прав задержанных А.В.Гаскарова и М.В.Солопова, а также всех прочих лиц, задержанных и допрошенных по данному делу.

На мой взгляд, с учетом неубедительности подозрений в отношении А.В.Гаскарова и М.В.Солопова и уже допущенных в ходе следствия нарушений, имеются достаточные основания для того, чтобы пересмотреть решение о содержании их под стражей и освободить А.В.Гаскарова и М.В.Солопова.

Дата,

ФИО,

личная подпись,

адрес для ответа

Les lettre types a l’Administration du Président en français et en russe:

En français:

Mr le Président de la Fédération de Russie

Dmitri Anatolievitch Medvedev,

Administration du Président

de la Fédération de Russie

Lieu, date

Mr le Président de la Fédération de Russie,

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivants: le 28 juillet 2010 plus de 200 personnes, jeunes antifascistes et anarchistes ont mené une manifestation spontanée devant la mairie de Khimki (la banlieue nord de Moscou), à la défense de la forêt de cette ville qui a été abbattu au profit du grand business. L’action lors de laquelle plusieurs vitres ont été brisées, a trouvé un large écho.

Au lendemain, le 29 juillet 2010 les militants sociaux bien connus A.V. Gaskarov et M.V. Solopov ont été arrêtés sur le soupçon de participation et d’organisation de l’attaque de la municipalité de la ville de Khimki le 28 juillet 2010. Le 3 août le tribunal de la ville de Khimki a prononcé leur détention provisoire et l’a confirmé le 13 août 2010. Actuellement ils sont accusés du délit prévu par l’article 213, p. 2 du Code Pénal de la Fédération de Russie.

D’après l’information dont je dispose, la loi n’a pas été respectée lors de l’arrestation d’A.V. Gaskarov et de M.V. Solopov et des mesures d’instruction qui s’en sont suivies. Ainsi, selon le dossier présenté au tribunal qui a dû se prononcer sur leur mise en liberté, les prévenus auraient été arrêtés “immédiatement après le fait incriminé” (Gaskarov) et “en flagrant délit” (Solopov), tandis que l’arrestation a eu lieu le lendemain à Moscou, tous les deux de se rendre à la police d’eux-mêmes, sous prétexte d’entretien et sans assignation. Leurs parents n’en ont pas été informés. Chez A.V. Gaskarov la perquisition a été menée sans aucun mandat ni d’autres papiers, sans rédaction de l’inventaire et sans témoins.

Les audiences pénales du 31 juillet , des 3 et 10 août qui devaient se prononcer sur une mise en liberté des prévenus, se sont tenues à huis-clos sans présentation de bases juridiques. D’après l’information dont je dispose, les dépositions des témoins se contredisent. L’avocat M.I. Trepachkine chargé de la défense des prévenus, a été tenu à la discretion, ce qui aurait limité les possibilités de défense des intérêts d’A.V. Gaskarov de façon injustifiée.

Lors de la formation du témoignage plusieurs faits de non-respect de la loi ont été commis, notamment pendant l’arrestation et les interrogatoires de la militante sociale E.S. Tchirikova et des journalistes écrivant sur les événements à Khimki. A.V. Pakhotine, E.F. Balouïev et N.N. Tchernobaïev interrogés dans cette affaire ont fait leurs dépositions sous la pression physique des juges d’instruction. Après les interrogatoires ils ont demandé l’aide médicale. N.N. Tchernobaiev a été transporté é l’hôpital par le SAMU, les médecins de détecter le traumatisme crânien, la commotion cérébrale, les meurtrissures, les écorchures sur le visage.

Ainsi Solopov et Gaskarov sont tombés victime des autorités de Khimki et du grand business, des personnages jamais révélés qui avaient commandé une mutilation du rédacteur en chef du journal « Khimkinskaïa Pravda » Mikhaïl Beketov et un assassinat du metteur en pages d’un autre journal d’opposition, Sergueï Protazanov, une aggression des hooligans mercenaires envers les défenseurs de la forêt de Khimki, une persécution d’Evguenia Tchirikova et d’autres militants… Actuellement la chasse policière aux antifascistes continue même s’ils n’ont rien àà voir avec l’incident à Khimki.

Les faits énumérés ci-dessus poussent à porter des doutes sérieux sur la solidité juridique de la position de l’instruction envers A.V. Gaskarov et M.V. Solopov, notamment en ce qui concerne leur détention. De plus, il y a lieu à craindre l’utilisation des mesures illégales au cours de instruction.

Je vous demande de vérifier si les droits des prévenus A.V. Gaskarov et M.V. Solopov ainsi que des autres personnes arrêtés et interrogés dans cette affaire sont entièrement respectés. A mon avis, vu la fragilité des soupçons sur A.V. Gaskarov et M.V. Solopov et les faits de non-respect de la loi lors de l’instruction, il y a des motifs suffisants pour prononcer la mise en liberté d’A.V. Gaskarov et de M.V. Solopov.

Je vous remercie par avance pour toute action que vous entreprendrez au regard de ces informations.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma considération distinguée.

Nom, prénom, adresse

+7-495-606-24-64

En russe:

Президенту Российской Федерации Дмитрию Анатольевичу Медведеву

Уважаемый Дмитрий Анатольевич!

28 июля 2010 перед зданием администрации в подмосковном городе Химки больше 200 молодых людей провели спонтанную демонстрацию в защиту Химкинского леса, который в те дни вырубали для нужд большого бизнеса. Акция, в ходе которой было разбито несколько окон, получила широкий общественный резонанс.

Через день, 29 июля 2010 года по подозрению в участии и организации этой акции были задержаны два известных общественных активиста Алексей Гаскаров и Максим Солопов. 3 августа суд города Химки принял решение о содержании их под стражей. 13 августа это решение было подтверждено. К настоящему времени им предъявлено обвинение по ст. 213, ч. 2 Уголовного кодекса РФ. Им грозит до семи лет тюрьмы за хулиганство, хотя не имеется доказательства их причастности к незаконным действиям.

По имеющимся у меня сведениям, и задержание А. В. Гаскарова и М. В. Солопова, и дальнейшие действия в их отношении проходили с грубыми нарушениями. Так, в представленных следствием в суд для избрания меры пресечения материалах сказано, что подозреваемые – А. В. Гаскаров и  М. В. Солопов – были задержаны <<непосредственно после совершения преступления>> (Гаскаров) и <<при совершении преступления>> (Солопов), в то время как в действительности задержание произошло на следующий день в Москве, при этом оба явились в милицию добровольно, будучи приглашены на <<беседу>>, без повесток. О факте задержания не были проинформированы родственники задержанных. В квартире А.В.Гаскарова обыск проводился без ордера и предоставления каких-либо бумаг, не было описи имущества и понятых. Судебные заседания об избрании подозреваемым меры пресечения 31 июля, 3 и 13 августа проходили в закрытом режиме; убедительных оснований для этого представлено не было.

По имеющимся у меня сведениям, показания свидетелей противоречили друг другу. От представителя защиты адвоката М.И.Трепашкина потребовали подписку о неразглашении всех материалов дела, что неоправданно ограничивало бы возможности по защите интересов подзащитного А.В.Гаскарова. При получении свидетельских показаний по данному делу был допущен ряд нарушений закона, в частности, при задержании и допросах социальной активистки Е. С. Чириковой и освещавших события в Химках журналистов российских СМИ. Допрошенные по этому делу А.В. Пахотин, Э.Ф. Балуев и Н.Н. Чернобаев дали показания под физическим давлением следователей. После допроса они обратились за медицинской помощью. У Н.Н.  Чернобаева, который был доставлен в больницу на <<Скорой помощи>>, врачи диагностировали закрытую черепно-мозговую травму, сотрясение головного мозга, ушибы, ссадины лица.

Таким образом, Солопов и Гаскаров стали еще одними жертвами химкинских властей и крупного бизнеса, невыясненных заказчиков зверского избиения главного редактора <<Химкинской правды>> Михаила Бекетова и убийства верстальщика другой местной оппозиционной газеты Сергея Протазанова, нападения нанятых футбольных хулиганов на защитников химкинского леса, арестов и бесконечного давления на Евгению Чирикову и других активистов… Прямо сейчас продолжается милицейская охота и на участников антифашистского движения, не имевших совершенно никакого отношения к химкинскому инциденту. Перечисленные обстоятельства заставляют серьезно усомниться в обоснованности позиции следствия в отношении А.В.Гаскарова и М.В.Солопова и, в частности, содержания их под стражей. Более того, они вызывают весьма реальные опасения о применении к ним незаконных методов ведения следствия.

Прошу Вас провести всестороннюю проверку соблюдения прав задержанных А.В.Гаскарова и М.В.Солопова, а также всех прочих лиц, задержанных и допрошенных по данному делу. На мой взгляд, с учетом неубедительности подозрений в отношении А.В.Гаскарова и М.В.Солопова и уже допущенных в ходе следствия нарушений, имеются достаточные основания для того, чтобы пересмотреть решение об их содержании под стражей и освободить А.В.Гаскарова и М.В.Солопова в ближайшее время.

Дата, ФИО, личная подпись, адрес для ответа

+7-495-606-24-64

Numéros utiles

Être vegan se vit au quotidien, et comme le nous le disons régulièrement, cela ne se résume pas seulement en l’application de certaines « règles » qu’elles soient d’ordre alimentaires ou culturelles (comme le refus des cirques par exemple).

La pratique et l’idéologie véganes au fil des jours nous montrent que les animaux ont besoin de nous, tous les animaux.

Nous vous proposons donc une liste de numéros utiles, pratiques et indispensables. Nous l’étofferons au fur et à mesure.

ANIMAL PERDU

Dans le cas des chats et des chiens, rappelons qu’il faut les pucer car la puce est un moyen très important pour l’identifier!

Si l’animal est tatoué, contactez le Fichier National Canin au 01 49 37 54 54 et le Fichier National Félin au 01 55 01 08 08.

Si il est pucé contactez le SNVEL (syndicat National des Vétérinaires d’exercice libéral) au 01 44 93 30 00.

Pensez à signaler toute disparition à la fourrière ainsi qu’aux refuges de votre ville!

Il est également souhaitable de prévenir la gendarmerie, le commissariat de police et éventuellement les pompiers. Vous pouvez encore contacter le service de recherches de la SPA au 01 47 98 43 72.

Déposez des affiches avec photos et description complète de l’animal chez les commerçants du quartier, placardez les, faites passer un avis dans la presse locale et téléphonez chez les vétérinaires de votre ville.

Diffusez votre annonce sur internet, il existe de nombreux sites diffusant ce genre d’informations (par exemple Rescue, Chien perdu, Chat perdu, Chat-perdu, Chien-perdu, 30 millions d’amis – recherche animal…).

ANIMAL TROUVÉ

Si vous trouvez un animal, vérifiez d’abord si se trouve un tatouage à l’intérieur de son oreille et dans ce cas, contactez le fichier national canin/félin ou bien la SPA de votre région.

Les puces électroniques ne sont par contre lisibles qu’avec un appareil spécial, qu’ont les vétérinaires.

N’hésitez pas à largement poster les forums sur les animaux d’annonce. Attention aux personnes malveillantes qui peuvent prétendre qu’il s’agit de leur animal, alors qu’elles ne visent que les traffics!

Si par ailleurs vous trouvez un oiseau blessé, à Paris (ainsi que dans 15 autres départements), contactez la SPOV (Société Protectrice des Oiseaux des Villes) au 01.42.53.27.22, qui prendra en charge l’oiseau.

CIMETIERES ET CREMATORIUMS POUR ANIMAUX

Si vous n’avez pas la possibilité d’enterrer le corps de votre amiE (en l’absence de jardin privatif), voici donc une liste de cimetières et de crématoriums qui prennent en charge le corps de nos amiEs.

Nous tenons par ailleurs à rappeler notre article au sujet du décès.

Compagnie d’Incinération des Animaux Familiers
255 Rue Charles de gaulle
01500 CHATEAU GAILLARD
Tél : 04 74 38 72 20

Service d’incinération pour Animaux de Compagnie
Route de Lyon à Trévoux
01600 PARCIEUX
Tél : 04 78 98 05 52

La Colline des souvenirs
Les Calbats
03230 GARNAT-SUR-ENGIEVRE
Tél : 04 70 42 47 00

Secours Animaux Services
Cimetière moderne pour animaux d’agrément
Vallon des Vaux
06800 CAGNES SUR MER
Tél : 04 93 31 56 42 Fax : 04 93 95 17 73

Chemin Regagnades
06610 LA GAUDE
Tél : 04 93 31 56 42

Acine Vet
Chemin St Estève
13120 GARDANNE
Tél : 04 42 51 20 30

Assistance Phocéenne Animaux Crémation
2 Draille Tribales
13127 VITROLLES
Tél : 04 42 79 72 95

AFI Centre (Animaux Familiers Incinération)
ZAC Belle Aire
19 Rue Copernic
17440 AYTRÉ
Tél : 05 46 44 36 96

L’Enclos – Cimetière Animalier
29, Rue du Moulin à Huile
11120 ST NAZAIRE-D’AUDE
Tél : 04 68 93 46 23
Mail : lencloscimetiere@orange.fr

SAFIR
8 avenue Arthur-Mullot
11000 CARCASSONNE
Tél : 04 68 25 40 29

L’Enclos Cimetière Animalier
1 Rue des Fosses
11100 NARBONNE
Tél : 04 68 32 44 67

Cimetière pour petits animaux
Forêt de Grimbosq
14000 CAEN
Tél : 02 31 86 28 80

Incineris
ZI Champ d’Escure-Bourg
19190 LE PESCHER
Tél : 05 55 84 00 39

CIBAC
11 Rue Pierre Henri Spaak
21800 CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR
Tél : 03 80 46 81 33 Fax : 03 80 46 81 34

Crématorium et cimetière animalier
La croisée des chemins Farjanel
24220 BERBIGUIÈRES
Tél : 05 53 28 39 93

Cimetière animalier
Route de Huest
La Censurière
27000 EVREUX
Tél : 02 32 39 07 17

Cimetière animalier
Les Jardins du Souvenir
38 Route Vernon
27620 STE GENEVIEVE-LES-GASNY
Tél : 02 32 52 75 14

Tous Services Animaliers
Lieu dit “Graviers de Sausseux”
28240 LE THIEULIN
Tél : 02 37 49 87 83

Cimetière animalier régional
10 Rue Albert 1er
30100 ALES
Tél : 04 66 52 57 87

Cimetière animalier paysagé
60 Avenue de la Gare
30900 NIMES
tél : 04 66 23 78 44

Association du Cimetière des animaux
Chemin Buherle
31870 BEAUMONT-SUR-LEZE
Tél : 05 61 08 77 16

Crémanim
3214 Route de Montpellier
30900 NIMES
Tél : 04 66 84 57 80

Le nuage de Magellan
6 Rue Jean Vilar
34670 BAILLARGUES
Tél : 04 67 16 42 59

Les Carals
295 Rue de La République
34290 MONTBLANC

Tél : 04 67 98 63 85

Services Animaux domestiques
ZA Mijoulan
28 Rue Carrières
34680 ST GEORGES-D’ORQUES
Tél : 04 67 75 63 66

Sudcrema
335 Rue Georges-Bonnac
33000 BORDEAUX
Tél : 05 57 81 28 71

Crématorium et cimetière animalier
2780 Route de st médard-d’Eyrans
33140 CADAUJAC
Tél : 05 56 72 65 03

Cimetière animalier
Lieu-dit “Charlieu”
42390 VILLARS
Tél : 04 77 74 95 08

Animaux Accompagnement Crémation Incinération
Rue Pierre
44350 GUERANDE
Tél : 02 51 73 05 04

Service Incinération Animale
31 Rue Joubert
44310 SAINT COLOMBAN

Crématorium Animalier Centre-Ouest
ZI de Méron
49260 MONTREUIL-BELLAY
Tél : 05 57 81 28 71

Cimetière animalier de l’Ouest
Route de Baugé
49430 DURTAL
Tél : 02 41 77 17 03

NESTOR (Transports et Services animaliers)
99 Avenue Champ-Paveau
51430 TINQUEUX
Tél : 03 26 04 54 68

9 Rue Bitche
57720 BREIDENBACH
Tél : 03 87 96 67 18

Compagnie d’incinération des Animaux Familiers
Rue Tritteling
57380 FAULQUEMONT
Tél : 03 87 00 45 62

Nuage Incinération
12 Bis Quai Foch
58400 LA CHARITÉ-SUR-LOIRE
Tél : 03 86 70 09 46

Chenil de Phalempin-Chemy
Rue du Château
59147 CHEMY
Tél/Fax : 03 20 90 31 20

Compagnie d’incinération des animaux familiers (CIAF)
5 Chemin de Boussières
59157 BEAUVOIS EN CAMBRESIS
Tél : 03 27 76 19 83

Cimetière des animaux de l’Oise
Avenue de la Commune de Paris
60340 SAINT-LEU-D’ESSERENT
Tél : 03 44 56 76 00

Compagnie d’incinération des animaux familiers
Rue des Sorbiers
61120 VIMOUTIERS
Tél : 02 33 39 38 20

Incinération Animale
77 Rue Henri Gulilaumet
62100 CALAIS
Tél : 03 21 97 94 33

Centre d’incinération animalier
ZI Blériot Plage
62231 COQUELLES
Tél : 03 21 34 49 93

Cimetière Animalier
Chemin Sanguinat
64000 BAYONNE
Tél : 05 59 55 84 71

Cimetière Animalier
Chemin Lapoudge
64160 BARINQUE
Tél : 05 59 68 92 22

Société d’Incinération pour animaux de compagnie
Zone artisanale route Hoerdt
67170 GEUDERTHEIM
Tél : 03 88 51 86 33

Brendlé (Ets) : Ambulance et incinération d’animaux
9 Rue de Belfort
68700 ASPACH-LE-BAS
Tél : 03 89 48 70 08

Cimetière pour animaux
Place du Marché
69690 BESSENAY
Tél : 04 74 70 80 09

SOCREPAC
8 rue de la Chapelle
71530 CRISSEY
Tél : 03 85 41 27 71

Assistance Animaux Service
Assistance Animaux Service
72500 LAVERNAT
Tél : 02 43 46 49 49

Compagnie d’incinération des animaus familiers
SINAC Zone Artisanale
76890 TOTES
Tél : 02 35 32 89 89

Crémadog crémation animale
Rue Jean Moulin
78280 GUYANCOURT
Tél : 01 30 57 31 29

Cimetière animalier
Chemin de Mal-Bâti
79000 NIORT
Tél : 05 49 73 02 81 Tél : 05 49 32 58 50

Animal Center
230 Allée Romarin
83160 LA VALETTE DU VAR
Tél : 04 94 08 20 71

Animal Multiservices
18 Bis Rue St Isidore
83200 TOULON
Mobile : 06 07 60 54 40

AVAC
Zac des Bousquets
19 Rue de la Création
83390 CUERS
Tél : 04 94 28 61 51

Cimetière des Fidèles Compagnons
1445 Chemin de la Seyne
Bastian
83500 LA SEYNE-SUR-MER
Tél : 04 94 06 74 70

EMV Incinération
Quai Pierres Blanches
83660 CARNOULES
Tél : 04 94 28 33 25

Europe Animal
Chemin Oiselay
84700 SORGUES
Tél : 04 90 39 61 24

Cimetière animalier
“La Guittuière”
85190 VENANSAULT
Tél : 02 51 07 32 50

Compagnie d’incinération des Animaux Familiers
ZA Les Trussots
85570 L’HERMENAULT
Tél : 02 51 87 69 99

GILARD
Les Grimaudières
85660 SAINT PHILBERT DE DOUAINE
Tél : 02 51 94 92 32

SOCREMA
Route des Brières-les-scelles
91150 ETAMPES
Tél : 01 64 94 11 30

Centre d’Incinération d’animaux domestiques
38 Rue Clos Montholon
92170 VANVES
Tél : 01 46 38 74 01

Cimetière pour chiens
4 Pont de Clichy
92600 ASNIERES
Tél : 01 40 86 21 11

Cimetière des animaux
18-24 route du Tremblay
93420 VILLEPINTE
Tél : 01 43 83 76 33

Service Incinération d’Animaux familiers
3 Rue du Fort
94130 NOGENT-SUR-MARNE
Tél : 01 48 76 68 18