• Mouvement des « gilets jaunes » et écologie
    Un pdf sur les gilets jaunes

Purification : “Holy war”

Continuons pour les dix ans de LTD avec une autre chanson synthétisant l’esprit vegan straight edge de rupture, de  confrontation, d’engagement complet de son être, avec une vision morale stricte, inébranlable. “Les yeux fixés sur les profondeurs de l’enfer maintenant je sais / Ce qu’est ma place dans ce monde / Car la justice ne sera obtenue que /
Si je me jette dans la ligne de front”.

La chanson date de la seconde moitié des années 1990 ; le groupe, Purification, était basé à Rome.

Holy war, Fight the holy war
Overthrow the empire built on blood
Guerre sacrée, mène la guerre sacrée
Renverse l’empire fondé sur le sang

Countless lives perish day by day
While you stand still in front of this sickness
My life´s mission to bring them liberation
Un nombre infini de vies périt chaque jour qui passe
Alors que tu te tiens silencieusement devant cette folie
La mission de ma vie est de leur apporter la libération

Holy war, Fight the holy war
Overthrow the empire built on blood
Guerre sacrée, mène la guerre sacrée
Renverse leur empire fondé sur le sang

Countless lives perish day by day
While you stand still in front of this sickness
My life´s mission to bring them liberation
Un nombre infini de vies périt chaque jour qui passe
Alors que tu fais face à cette horreur
La mission de ma vie est de leur apporter la libération

Members of species that has collectively waged relentless war
against defenseless creatures and all of the natural world
The human destruction of its own kind and of the myriad forms of life
with whom we cohabit the Earth must be halted
Des membres d’une espèce qui mènent collectivement et implacablement une guerre contre des créatures sans défense et tout le monde naturel
La destruction humaine de sa propre espèce et de myriades de formes de vie avec qui nous cohabitons sur la Terre doit être stoppée

Fight fire with fire, that´s what we must do
To put an end to the slaughter of the innocent
Combattre le feu avec le feu, c’est ce que nous devons faire
Pour mettre un terme au massacre de l’innocent

Their blood flows red just like yours or mine
Their suffering is just as real as yours or mine
Yours or mine
Leur sang coule, rouge comme le mien ou le tien
Leur souffrance est aussi réelle que la tienne ou la mienne
La tienne ou la mienne

As a thousand tears have been shed
Brothers and sisters continue to cry and bleed
Alors qu’un millier de larmes ont coulé
Les frères et les soeurs continuent de pleurer et de crier

Staring into the depths of hell now i know
What my place in this world is
For justice will only be attained
If I throw myself in the frontline
Les yeux fixés sur les profondeurs de l’enfer maintenant je sais
Ce qu’est ma place dans ce monde
Car la justice ne sera obtenue que
Si je me jette dans la ligne de front

Conscience is the light guiding me out of this swamp
Now I know what has to be done
Talk is ineffective and tears won´t end the slaughter
Only action counts
La conscience est la lumière qui me guide hors de cette ornière
Maintenant je sais ce qui doit être fait
La parole est sans effets et les larmes n’arrêteront pas le massacre
Seule compte l’action

Hoy war, fight the holy war
Overthrow the empire built on blood
Guerre sacrée, mène la guerre sacrée
Renverse leur empire fondé sur le sang

Les dix ans de “By the knife” de xDestroy Babylonx

La Terre d’abord ! est apparu le 5 octobre 2008, comme prolongement du blog Vegan Revolution, qui avait lui ouvert en octobre 2004. Et c’est un grand honneur pour LTD qu’avoir émergé exactement au même moment de la sortie de l’album By the knife du groupe xDestroy Babylonx, sorti le premier octobre 2008.

LTD puise avec fidélité et loyauté son identité dans le mouvement vegan straight edge apparu dans les années 1990, en pleine acceptation de ses normes et principes.

L214? 269? La COP 21? Allons donc! Tout cela est un simple produit du système pour tenter d’aménager ce qui peut l’être, pour chercher à gagner du temps. C’est en réalité d’une guerre dont il s’agit et il ne peut y avoir qu’un choix : celui de se mettre personnellement en conformité avec le seul avenir possible pour la planète.

Ce qui signifie concrètement : adopter le mode de vie vegan straight edge et s’en aller sur le sentier de la guerre, comme l’explique la chanson “By the knife” dont voici les paroles.

De se forger pour être en adéquation avec les besoins des animaux et de la Nature en général, de transformer son individualité en arme pour la rupture entière avec les valeurs dominantes de ce monde, d’assumer sa personnalité en refusant la décadence et les fuites dans les paradis artificiels, et donc d’assumer la haine la plus complète pour l’ennemi.

Comme le formule la chanson éponyme de xDestroy Babylonx, il s’agit de faire allégeance à notre mère la Terre, et donc à la nécessité de la défendre par tous les moyens. Comme l’explique la chanson Declaration of war, une reprise d’une chanson de 1993 du groupe Green Rage, il s’agit d’être à l’avant-garde de ce qui est une guerre.

Le soulèvement en défense de notre mère la Terre est absolument inévitable. Plaçons nous en première ligne, au premier rang de cette gigantesque bataille qui n’est pas seulement à venir : elle est déjà là !

xDestroy Babylonx : Living by the knife

[Les paroles commencent par un extrait de discours, non identifié, disant qu’avant toute expression de lutte il faut se demander si les griefs sont fondés.]

We are living by the knife
Straight edge
Nous vivons par le couteau
Straight edge

Fuck all those who cheapen what I truly am in others eyes (taken by No Allegiance – Earth Crisis)
Fuck those who bent the straight edge with their fuckin’ lies
Que ceux qui dévalorisent ce que je suis vraiment devant les autres aillent se faire foutre [tiré de la chanson « no allegiance » d’Earth Crisis)
Que ceux qui font se plier le straight edge avec leurs sales mensonges aillent se faire foutre

My heart is free
My life is on the war path
Mon coeur est libre
Ma vie est sur le sentier de la guerre

My pain my struggle my hostility will see no end
till we are all set free.
I am for justice, no matter who it is for
One stone one gun one struggle,
assassination for all drug-lords
Ma douleur ma lutte mon hostilité ne connaîtra pas de fin
jusqu’à ce tous soient rendus libres
Je suis pour la justice, peu importe pour qui
Une pierre une arme une lutte
l’assassinat pour tous les barons de la drogue

Your world is under threat,
Your profit will be slaughtered by the hatred of your own slaves
From Colombia to teenage night fever,
I wage war on your glorified blindfolded whore
Ton monde est sous la menace,
Ton profit sera massacré par la haine de tes propres esclaves
De la Colombie à la fièvre adolescente de la nuit,
J’engage la guerre à ta prostituée glorifiée aux yeux bandés

May I see your blood crimes end
Liberation for all those who still fall prey
Death to all these zombies around me
Militant against the unashamed
Puis-je voir tes crimes de sang connaître une fin
Libération pour tous ceux qui tombent encore comme proie
Mort à tous ces zombies autour de moi
Militant contre ceux qui ne connaissent plus la honte

Burn-burn-burn
Brûle – brûle – brûle

We are living by the knife
Straight edge
Nous vivons par le couteau
Straight edge

xDestroy Babylonx – Destroy Babylon

Voici une chanson “classique” de la culture vegan straight edge. xDestroy Babylonx signe ici en 2008 une chanson éponyme qui tente de synthétiser la profondeur de l’engagement total qu’implique l’approche vegan straight edge.

Il n’y aura pas de compromis, pas de corruption : l’engagement dans la bataille est complet et implique chaque fibre de son être.

La bataille pour la Nature grandit chaque jour et la tempête de la libération animale est inévitable. Toutes les infâmies seront balayées!

The French Revolution — what was it based on?
The landless against the landlord.
What was it for? Land.
How did they get it? Bloodshed.
La révolution française – quel était son fondement ?
Les sans-terres contre les propriétaires terriens.
Quel était son but ? La terre.
Comment l’ont-ils obtenu ? Par l’effusion de sang.

Was no love lost; was no compromise; was no negotiation.
Pas d’amour dispersé, pas de compromis, pas de négociation.

I’m telling you, you don’t know what a revolution is.
‘Cause when you find out what it is,
you’ll get back in the alley; you’ll get out of the way.
Je vous le dit, vous ne savez pas ce qu’est une révolution.
Parce que quand vous comprenez ce que c’est,
vous vous rangez, vous vous effacez.

The Russian Revolution — what was it based on?
Land. The landless against the landlord.
La révolution russe – quel était son fondement ?
Les sans-terres contre les propriétaires terriens.

How did they bring it about? Bloodshed.
Comment l’ont-ils réalisé ? Par l’effusion de sang.

You haven’t got a revolution that doesn’t involve bloodshed.
And you’re afraid to bleed.
Vous n’avez pas de révolution qui n’implique pas l’effusion de sang.
Et vous avez peur de saigner (Discours de Malcolm X)

War.
Fuck your compromise
with a half life of indulgence
Fuck your shaking hands
dripping blood and disgrace
La guerre.
Allez-vous faire foutre avec votre compromis
avec une demi-vie de complaisance
Allez-vous faire foutre avec votre serrage de mains
d’où coulent le sang et la disgrâce

Peace is the inspiration of my struggle
Though war is the only state of mind I know
La paix est l’inspiration de ma lutte
Bien que la guerre soit le seul état d’esprit que je connaisse

Every image of exploitation
Every image of exploitation is my war
Toute image d’exploitation
Toute image d’exploitation est ma guerre

I want to step onto a higher level of consciousness
and declare open war
against those who still rape Mother Nature
Je veux faire un saut à un plus haut niveau de conscience
et déclare une guerre ouverte
contre ceux qui continuent de violer Mère Nature

Use your third eye and do believe
those towers of filth can be destroyed one more time.
Utilise ton troisième œil et croit vraiment
ces tours d’ordures peuvent être détruites une fois de plus.

Read and educate yourself, embrace arms
as talk has failed us to bring their liberation.
Lis et éduque toi, saisis les armes
comme la discussion a échoué a amené leur libération.

This is what we used to scream out loud
Now you believe in violence
Well I do too,
yours is against Nature
Mine is against you
C’est ce que nous avons crié fort
Maintenant tu crois en la violence
Eh bien moi aussi,
la tienne est contre la Nature
La mienne est contre toi

Direct action is the only weapon we have
to accomplish our goals.
L’action directe est la seule arme que nous avons
pour accomplir nos objectifs.

I still swear allegiance to self, human, Earth and animal liberation
That’s why I want to destroy
That’s why I want to destroy Babylon
Destroy Babylon, now.
Je jure toujours allégeance à la libération de moi-même, la libération humaine, la libération de la Terre, la libération animales
C’est pourquoi je veux détruire
C’est pourquoi je veux détruire Babylone
Détruire Babylone, maintenant.

“Déclaration de guerre”

Aujourd’hui, on sait à quel point la planète est attaquée. C’est une évidence, personne ne peut le nier. On ne peut qu’être frappé par conséquence de la justesse de la radicalité des gens qui, au début des années 1990, ont affirmé qu’il fallait assumer la bataille pour la planète.

Leur démarche était visionnaire, tout simplement. Bien entendu, il y avait une certaine naïveté, inévitablement quand des jeunes de 15-20 ans découvrent un nouvel horizon. Il n’en est pas moins vrai que leur démarche était authentique.

Voici un exemple avec le texte de la chanson « Declaration » de « Green Rage » (Rage verte), un groupe de musique américain parallèle aux « classiques » que furent Earth Crisis et Vegan Reich.

Ce texte date de 1993 et c’est justement marquant : plus de vingt ans après, il est d’autant plus évident que les enjeux réels étaient vus, qu’il avait été compris que tout devait changer, totalement, et qu’il fallait le dire, l’affirmer…

Notre mère la Terre a besoin de notre abnégation, pour la confrontation!

Here it is. our confrontation. to eradicate the evil.
Voilà. notre confrontation. pour éradiquer le mal.

a declaration. animals claimed to vivisection everyday. used and abused then euthanized. the earth stripped clean for its prized possesions.
une déclaration. des animaux exigés chaque jour par la vivisection. utilisés et maltraités puis euthanasiés. la terre dépouillée jusqu’au bout de ses possessions prisées.

for a brutal society filled with greed and deception.
pour une société brutale remplie de cupidité et de déception.

by any means necessary. we will attack. we will fight for them because they cant fight back. these are the truths that we hold dear.
par tous les moyens nécessaires. nous allons attaquer. nous allons nous battre pour eux, car ils ne peuvent pas répondre. ce sont les vérités qui nous sont chères.

lives may bew lost if you interfere. your change is crucial for our salvation. our future depends on your edification. join the side of justice. and you will be spared.
des vies peuvent êtres perdues si vous interférez. votre changement est crucial pour notre salut. notre avenir dépend de votre édification. rejoignez le camp de la justice. et vous serez épargnés.

to the demons of society. you will no longer be compared. declaration of war. injustice fuels the hate. your evil makes you weak. your evil is my strength.
aux démons de la société. vous ne pourrez plus comparer [au procès]. déclaration de guerre. l’injustice alimente la haine. votre mal vous rend faible. votre mal est ma force.

by devouring the death of the innocent to slavery you consent. straying from the natural law. you have no choice but to repent. all the sins that are destroying the earth and sentencing its creatures to die.
en dévorant la mort de l’innocent vous consentez à l’esclavage. vous écartant de la loi naturelle. vous n’avez pas d’autre choix que de vous repentir. De tous les péchés qui détruisent la terre et condamnent ses créatures à mourir.

for the senseless sadistic diet on which you rely. restricted by the ignorance of those all around. who encase their minds in toxins and drag us all to the ground. dealing out their poisons. making us blind to see.
du régime absurde et sadique sur lesquels vous vous fondez. limités par l’ignorance de tous ceux qui vous entourent. qui enferment les esprits dans les toxines et nous amènent tous à nous effondrer. vendant leurs poisons. nous rendant incapable de voir.

we are fighting as one team. a militant unity. this is my decree to make it well aware. against the worlds evil. it’s war that I declare
nous nous battons comme une seule équipe. une unité militante. c’est mon décret pour le rendre bien conscient. contre le mal du monde. c’est la guerre que je déclare.

On notera que par la suite, le groupe xDestroy Babylonx a repris cette chanson, en partie.

Interview: Vegane Antifa Süd (Allemagne)

Voici des questions posées au sujet d’un collectif d’Allemagne: la Vegane Antifa Süd. Il s’agit de gens de différents endroits d’Allemagne, plutôt du sud, qui mettent en avant un projet très construit et, bien entendu très radical.

Nous pensons qu’il s’agit là d’une démarche intéressante, méritant d’être connue, même si bien entendu nous préférons un projet “positif” (s’ouvrir à Gaïa) plutôt que se définissant principalement “contre” (contre le spécisme, contre le fascisme, contre toutes les formes de domination).

Les photos (à part la première) ne concernent pas la Vegane Antifa Süd, mais d’autres groupes à l’identité (bien évidemment) très proche.

1. Pouvez-vous présenter votre groupe ?

Nous sommes l’antifa vegan sud, c’est-à-dire un groupe antifa, qui ne compose en effet que de personnes veganes et qui, en même temps, critique et combat d’autres formes de domination en plus du fascisme.

Nous nous considérons nous-mêmes comme des personnes partisanes de la libération animale. La libération animale, cela signifie pour nous la libération en général d’individus autonomes des rapports de domination, tant des animaux humains que non-humains.

2. Quels sont vos objectifs ?

L’objectif que nous poursuivons est de critiquer, de combattre et enfin de renverser le système de domination, où nous vivons tous et toutes, et qui se maintient par la liaison des formes de domination particulières, comme le capitalisme, le racisme, le sexisme, le spécisme, etc.

Ce que nous voulons, c’est relier et associer les positions critiques particulières, que l’on retrouve dans d’autres groupes, afin que la protestation qui a lieu se dirige contre le système de domination dans son ensemble, et pas seulement contre certaines formes particulières de domination.

Est particulièrement important pour nous de mener ensemble l’activisme pour la libération animale et antifa, car il y a dans ces deux courants des positionnements très positifs, comme la critique de la domination d’un côté, la pratique radicale de l’autre.

3. Pourquoi pensez-vous que l’antifascisme est si important ? Que pensez-vous des gens qui pensent que la libération animale n’a rien avoir avec la « politique », et que l’on peut être ainsi vegan et « nationaliste » ?

En Allemagne, il y a eu de par le passé des tentatives de néo-nazis de se relier à la scène pour les droits des animaux. Les nazis se pointaient avec des banderoles à des manifestations antispe et ensuite mettaient des vidéos avec cela sur internet. Cela a nui à la réputation de la scène pour les droits des animaux dans la scène d’extrême-gauche.

Avec notre groupe, nous voulons faire une déclaration claire contre de telles tentatives de connexion, et montrer que les droits des animaux sont pour nous une partie du combat contre le système de domination, un système où le nationalisme est tout autant à combattre que l’exploitation animale, parce que le nationalisme exclut toujours les autres. Pour nous, au lieu de cela, c’est : « No Border, No Nation – Animal Liberation! » [Pas de frontière, pas de nation – libération animale!]

4. Que signifie exactement « antispe » pour vous ? Qu’est « l’action antispéciste » : une organisation, un concept?

AntiSpe, cela signifie pour nous la lutte contre le spécisme, spécisme qui discrimine ou survalorise un être vivant seulement et uniquement en raison de son appartenance à une espèce – c’est-à-dire reconnaître que les autres animaux peuvent souffrir et ressentir, qu’ils ont des droits et ne ne sont pas là pour être opprimés, tourmentés et tués par les êtres humains.

« L’action antispéciste » est un concept tout comme « l’action antifasciste », où ces formes respectives de domination doivent être critiquées et le cas échéant attaquées. Pour nous, les deux vont clairement ensemble, et les deux sont une partie de la même lutte pour la libération.

5. Quels rapports avez-vous avec la gauche en général ? Vous dites par exemple : « Comme antifa vegan nous voulons d’un côté nous distancer de la « gauche viandarde », de l’autre également des groupes se limitant au concept de droit des animaux. »

Que diriez-vous aux gens qui pensent que c’est trop radical, ou bien non constructif, c’est-à-dire sectaire ?

Dans un outro [chanson de fin d’album] du groupe « xDestroy Babylonx » il est dit :

„We have the power of starting a very wild dominoeffect. We have to be the living examples that compassion and justice can still have a strong voice against Mother Culture. I don’t care if you see violence. I don’t care if you see radical visions. Every other try has failed. As warriors before us stated: get free or die trying.”

[Nous avons le pouvoir de commencer un véritable et sauvage effet de domino. Nous devons être les exemples vivants que la compassion et la justice peuvent toujours avoir une voix forte contre la culture mère. Je me fous de si tu vois de la violence. Je me fous si tu vois des considérations radicales. Toute autre tentative a échoué. Comme des guerriers l’ont dit avant nous: deviens libre ou meurs en essayant.]

Pour nous, la révolution est quelque chose qui commence d’abord par soi-même. Nous voulons montrer qu’autre chose est possible, que les êtres humains peuvent vivre différemment. A nos yeux, il s’agit de mauvaises excuses de penser que ce que nous faisons serait trop radical et que le mainstream [« courant principal » = les gens en général] ne nous comprendraient pas.

Nous ne voulons pas convaincre le mainstream de pratiquer un peu moins de domination, et peut-être de ne pas manger de viande une fois par semaine, car rien ne serait gagné de cela, le système dans son ensemble resterait en place ; à l’opposé, nous nous plaçons contre ce système, qui est soutenu et maintenu par ce mainstream.

Nous voulons bien plutôt atteindre les gens qui ont déjà compris qu’ils vivent dans le faux système, nous voulons leur montrer tout ce qui va avec et comment ils peuvent vivre leur protestation.

6. Que pensez-vous de la libération de la Terre ? Nous pensons qu’il n’est pas possible de penser la libération animale sans comprendre comment les villes fonctionnent et ruinent notre planète. Ce thème est souvent récupéré par les nazis afin de mettre en avant le mysticisme et la « pensée nationale. » Que pensez-vous de tout cela?

Il est évident que la pratique actuelle des êtres humains détruit cette planète et son équilibre originel. Nous devons nous opposer de manière décidée contre ça, car ici il n’y a pas que la diversité de la vie qui est détériorée, mais également les conditions de la vie des êtres humains et des animaux.

Si la vie sur la planète n’est plus possible de manière convenable, alors l’émancipation des mauvais rapports ne sera, elle non plus, plus possible. C’est pourquoi nous considérons que la libération de la Terre comme une partie de notre lutte pour l’émancipation.

Toutefois, il est également nécessaire d’être prudent et prudente quant aux conséquences qu’il faut en tirer, comme le fait que la libération de la Terre soit considérée comme un objectif.

Nous ne considérons pas le primitivisme comme une perspective faisable, on doit être très prudent et prudente dans les affirmations comme quoi le nombre d’êtres humains devrait être fortement réduit, car cela ne se laisse la plupart du temps concrétiser que par des moyens misanthropes, fascistoïdes, et ici il y a évidemment des points de connexion pour les nazis.

Nous voulons que les êtres humains vivent en harmonie avec la nature, cela ne signifie pas cependant que nous dévaluons les êtres humains, seulement que l’être humain doit comprendre que rien de bon ne peut sortir de la destruction de la Terre, tout comme que les raisons de cela est la logique de profit et de l’avidité, et que donc la destruction de la Terre doit être refusée.

7. Au début 2011, il y aura à Francfort une manifestation sous le mot d’ordre « aucune fourrure. » Il est appelé à une « Black Block AntiSpe. » Qu’est-ce que c’est, et quel est le contexte de cette manifestation par rapport au développement de la libération animale en RFA?

La manifestation « aucune fourrure » à Francfort est une des plus grandes et des plus radicales manifestation AntiSpe en Allemagne. Nous appelons de manière séparée à participer à un Black Block AntiSpe à cette manifestation, afin d’exprimer notre refus clair du système de domination et ainsi notre position progressiste et d’extrême-gauche.

Il ne s’agit pas de démolir le centre-ville de Francfort ou bien de blesser physiquement des personnes portant de la fourrure ; le concept de Black Block se dirige contre la répression policière et est approprié pour lutter contre les restrictions de la liberté de manifester.

Avec ce Black Block AntiSpe nous voulons renforcer la détermination à l’intérieur de notre propre scène, et également interpeller les gens en-dehors de la scène AntiSpe qui sont critiques par rapport à la domination, et ainsi agir à l’intérieur d’autres spectres de l’extrême-gauche.

Par notre positionnement clair, nous voulons nous distancer du reproche souvent fait par des antifas comme quoi nous serions proches de regroupements de droite. Comme nous refusons en effet complètement le système de domination, il n’y a avec les nazis aucun point de contenu qui soit proche ou de points de connexion.

Nous pensons que « Francfort – aucune fourrure 2011 » sera la plus importante manifestation AntiSpe de l’année 2011, et montrera dans quelle direction se développera la scène AntiSpe – dans la direction de la critique radicale de la domination ou bien en direction de la protection animale bigarrée et bourgeoise.

Nous comptons que nous aurons un Black Block Antispe grand, bien organisé, radical et déterminé et que le plus de gens possibles suivront notre appel à se confronter au système de domination.

Si la manifestation est un succès, nous pensons alors qu’il sera possible de davantage articuler la scène d’extrême-gauche et ainsi de la renforcer. Alors, venez tous et toutes à Francfort au début de l’année 2011 ! Se confronter au système de domination !