“Ces mutants straight edge”

Difficile de décrire l’étrange objet culturel que nous présentons ici. Il s’agit en effet d’un article racontant tout et n’importe quoi sur le straight edge, avec des contre-vérités et du fantasme.

Cet article vient d’être publié publié dans un journal culturel d’extrême-droite intitulé ironiquement « Lys noir » organe des « anarcho-royalistes », et qui associe ton sarcastique et véritable message d’ultra-droite.

L’article se veut donc directement humoristique, mais il raconte tout simplement n’importe quoi : rien qu’au début on apprend que « breaker son edge » serait rompre avec la marge (?), alors que l’expression désigne le fait d’abandonner le mode de vie straight edge, ce qui est d’ailleurs expliqué à la fin de l’article !

On apprend ensuite que les vegan straight edge ne sont pas de véritables straight edge, puis que les personnes straight edge peuvent basculer dans le végétalisme, et que donc elles sont… végétariennes !

Tout l’article va dans le même sens, piochant et mélangeant n’importe comment, et revenant au sempiternel refrain (très catholique) : les straight edge seraient des personnes ennuyeuses, des « puritains » à l’anglo-saxonne, cela revient à l’Islam, au protestantisme, etc.

Avec un seul objectif : nier la valeur en tant que rupture du mode de vie Vegan Straight Edge, au nom de la « désocialisation » que cela induirait, en se moquant de la culture vegan straight, en niant la dimension morale.