27-28 octobre sur la ZAD

Les nouvelles de la lutte sur la ZAD, pour le week-end des 27 et 28 octobre 2012.

Pour le dimanche 28 octobre:

23h : fin de journée pour la plupart … on nous signale des mouvements de gendarmes de Bourgogne vers la Loire Atlantique … on verra demain si c’était pour nous … RDV dés 5h à la Vache Rit

20h00 petite annonce … on profite un peu du fait que du monde lit ce site régulièrement …
un ami est bloqué en stop du côté de la Roche sur Yon … si quelqu’un-e passe par là dans l’heure qui suit, merci de nous envoyer un mél …

19h : la nuit tombe, les gens se dirigent vers le “cinéma” de la Vache Rit : Ce soir : projection de films réalisés depuis le début des expulsions d’autres se préparent à fêter un we de présence sur la route… des rencontres à tous les coins de routes, des discussions…. on vous dit que la vie continue ici !

16h56 : 2 BMW tout neuf et remplis avec des gendarmes et la phyisionomiste se baladent au fosses noires, suivi quelques minutes après par un fourgon GM.

15h38 : des réunions, des rencontres avec plein des gens qui viens nous voir sur la Zad le moment de weekend ou tout se passe plutôt calme et les gens puisse circuler et venir nous voir ! Bonheur et soleil :)

On a reçu des infos de Toulouse : Rassemblement de 11h au con-grés du ps à Toulouse impossible, toutes les entrées bloquées par les flics.. ! ils sont partout, mais nous aussi : Certains ont pu s’approcher du parc des expos (notamment des clowns arrivés en avance) mais ont fini par être refoulés jusqu’à ce qu’ils bloquent vraiment les voies d’accès ; après quoi le rassemblement a quand même eu lieu à l’extrémité d’un des 2 accès (sur l’un des 2 ponts qui traversent l’île où se trouve le parc des expos), jusqu’à la fin officielle du congrès.

15 h00 : survol d’hélico

14h00 : toujours pas de gendarmes à l’horizon, ce qui laisse du temps pour faire plein d’autres choses et continuer à s’organiser : reconstruire, défendre, cueillir des champignons, préparer la soirée ou faire des crumbles aux pommes ! On profite même du changement d’heure pour être presque dans les temps ( découvrir qu’on a une heure d’avance sur le progamme des trucs à faire, c’est du luxe … )

09h02 : La matinée avance, on ne peut plus calmement pour cette période… Les pioches ont chauffé toute la nuit… la libération des routes se poursuit.

Pour le samedi 27 octobre:

soirée : le four à pizza est entré en action sur le tronçon de route dégagé de la circulation autour de la Saulce

17h08 : Peu d’infos sur ce fil aujourd’hui, c’est qu’il y a peu de changement dans ce qu’il se passe… : les barricades se montent, les cuisines cuisinent, les discussions se suivent ( et se ressemblent ?) , le soleil brille La D81 est toujours bloquée pas des camarades devant La Saulce, expulsable depuis ce matin : Le texteécrit à cette occasion :

Ils nous mettent à la rue, on occupe la route !

Hier, dans la nuit de 26 Octobre, on a libéré une partie de la route entre Vigneux-de-Bretagne et les Ardillères, pour en faire une zone de libre expression. Pour protéger cet espace nouvellement libéré on a construit des barricades à notre façon. C’est sûr qu’on entrave la libre-circulation des machines et voitures qui roulent au pétrole, mais on a ouvert cet espace pour la libre circulation des individus, des espèces naturelles, qui sont souvent écrasées par ces machines.

Depuis deux semaines, la Zone à Défendre est bouclée par des centaines de flics et de militaires, qui tiennent les carrefours stratégiques et bloquent les routes. Les gens se sont fait jeter de chez eux par la force, ils ont dû subir le spectacle de la destruction de leur maison et de leur lieux de vie.

Ça fait déjà onze lieux rayés de la carte par l’État pour le bénéfice de Vinci. D’autres destructions et expulsions sont prévues pour cette semaine.

Ils nous jettent à la rue, donc on assume et on l’occupe ! En occupant la route, on créé un moment éphémère dans cette lutte contre l’aéroport Grand ouest.

Un moment de rencontre pour celles et ceux qui participent à cette lutte, un moment pour montrer que même si des maisons sont expulsées et détruites, ainsi que des jardins collectifs et des potagers, cela n’entame en rien notre détermination.

Rejoignez-nous pour faire la fête, partager de moments de joie et de rage. Nous voulons partager un moment ensemble, sur ces routes que l’on traverse à toute vitesse, nous voulons prendre le temps d’échanger nos idées et nos initiatives pour cesser de courir tête baissée vers l’abîme.

Ils nous encerclent et quadrillent la zone en contrôlant les routes, on répond par le blocage de ces axes qu’ils empruntent pour nous expulser. Ils détruisent nos maisons, nos cabanes, on détruit la route par laquelle ils acheminent les machines qui font le sale boulot.

Ils pensent pouvoir se débarrasser de nous, de notre lutte contre l’aéroport et son monde, ils doivent savoir qu’à chaque fois qu’ils nous chasserons nous reviendrons occuper. Faire la fête dans un endroit qui paralysera leurs chantiers, dans les maisons qu’ils murent, sur les routes qu’ils construisent, dans les forêts qu’ils veulent raser, on ne les laissera pas tout détruire dans le silence.

Nous danserons et chanterons sur leurs ruines jusqu’à ce qu’ils mettent fin au saccage organisé de ce monde.

Des occupant-e-s enragé-e-s de la D81 !

7h45 : oups, on dirait que la nature se défend et a cassé un bout d’asphalte sur la route entre les Ardillières et Vigneux de Bretagne. Du coup, la route n’est pas praticable pour les voitures. Il nous semble qu’il y a un panneau “Route barré” aux Ardillières pour prévenir, il y a quand même des voitures qui passent et font demi-tour. On s’excuse pour l’énervement en ce samedi matin :)

6h25 : Good Morning ZAD, we love you ! Tout va bien, le barricadefête autour du carrefour Fosses noires/Vigneux/chemin de suez est encore sur place, le petit déjeuner est en place :)