L’oiseau noir et l’oiseau blanc, chanson de Mike Brant

La Nature est une source d’inspiration universelle et universaliste, et les expressions culturelles qui y puisent leur source sont à la fois d’une simplicité et d’une densité frappantes. En voici une preuve, avec une chanson très basique, chantée par Mike Brant, celui qui a été un météorite dans le paysage musical français avant son suicide en 1975.

Le texte de la chanson est une véritable perle, combinant romantisme authentique et refus de tout racisme et de toutes frontières, les oiseaux chantent pour la Terre entière ; bref c’est un appel à l’harmonie comme n’en existe qu’en se fondant sur la Nature.

 

L’oiseau noir et l’oiseau blanc
Au ciel vivaient en paix
Ils ne font jamais semblant
De vivre en liberté

J’aimerais pouvoir le suivre
Tout là-haut, cet oiseau libre
Que j’entends chanter dans le bleu du ciel
Dès que je m´éveille

J’aimerais pouvoir le suivre
Tout là-haut cet oiseau libre
Pour voir au-dessus des nuages
Briller le soleil

Au royaume des étoiles
Au pays d’amour
Jamais une fleur du mal
Ne verra le jour

Ils partagent le meilleur
Dans un cri de joie
La différence de couleur
Ça n’existe pas

L’oiseau noir et l’oiseau blanc
Au-dessus des frontières
Quand ils chantent en même temps
C´est pour la Terre entière

J’aimerais pouvoir le suivre
Tout là-haut, cet oiseau libre
Que j’entends chanter dans le bleu du ciel
Dès que je m’éveille

J’aimerais pouvoir le suivre
Tout là-haut, cet oiseau libre
Pour voir au-dessus des nuages
Briller le soleil

L’oiseau noir et l’oiseau blanc
Sont faits pour s’aimer
Ils traversent l’océan
Pour se retrouver

Ils ne viennent pas au monde
Dans le même nid
Mais c’est dans la même ronde
Qu’ils tournent aujourd’hui

L’oiseau noir et l’oiseau blanc
Sont faits pour s´aimer…