Earth Crisis : “Behind The Wire” et “Biomachines”

Voici les paroles, terribles et combatives comme il se doit, de deux chansons d’Earth Crisis: “Behind The Wire” et “Biomachines”.

Imprisoned behind the wire, the doomed await their end.
Tangled corpses fill the pits, starved, shot, or poisoned.
To the horrors the world turns away from the suffering in apathy.
A blind eye to the victim’s pain that they choose not to see.
Emprisonnés derrière les barbelés, les condamnés attendent leur fin.
Des cadavres inclinés remplissent les puits, affamés, tirés dessus, ou empoisonnés.
Face à ces horreurs, le monde se détourne de la souffrance dans l’apathie.
Un œil fermé sur la douleur de la victime qu’ils choisissent de ne pas voir.

Unless there’s money to be made, unless territory is gained.
Sauf s’il y a de l’argent à faire, à moins qu’il n’y ait un territoire à acquérir.

Imprisoned behind the wire, the doomed await.
Imprisoned behind the wire, the doomed await their end.
Tangled corpses fill the pits, starved, shot, or poisoned.
Emprisonnés derrière les barbelés, les condamnés attendent.
Emprisonnés derrière les barbelés, les condamnés attendent leur fin.
Des cadavres inclinés remplissent les puits, affamés, tirés dessus, ou empoisonnés.

To the horrors the world turns away from the suffering in apathy.
A blind eye to the victim’s pain that they choose not to see.
Face à ces horreurs le monde se détourne de la souffrance dans l’apathie.
Un œil fermé sur la douleur de la victime qu’ils choisissent de ne pas voir.

Unless there’s money to be made, unless territory is gained.
Sauf s’il y a de l’argent à faire, à moins qu’il n’y ait un territoire à acquérir.

Annihilation reigns.
Annihilation reigns, unless there’s money to be made, unless territory is gained.
Unless there’s money to be made, unless territory is gained.
L’anéantissement règne.
L’anéantissement règne, sauf s’il y a de l’argent à faire, à moins qu’il n’y ait un territoire à acquérir.
Sauf s’il y a de l’argent à faire, à moins qu’il n’y ait un territoire à acquérir.

Dawn of the biomachines.
Experiments to spawn the new breed of half living creatures to butcher for organs.
Transplants extend another’s life span, re-created, twisted in neo-god’s hands.
Animals physiologically altered to increase their output for human usage.
Aube des biomachines.
Des expériences pour frayer la nouvelle race de créatures à moitié vivantes pour massacrer leurs organes.
Des greffes étendent la durée d’une autre vie, re-créée, tordue dans les mains des néos-dieux.
Les animaux physiologiquement modifiés pour augmenter leur production pour l’utilisation humaine.

Left immobile as designed, trapped in a tortuous unexistence.
Monstrosities brought into being.
Behind the walls of laboratories, crimes go unseen.
Dawn of the biomachines.
Abandonnés immobiles comme prévu, pris au piège dans une non-existence tortueuse.
Des monstruosités à qui on donne naissance.
Derrière les murs des laboratoires, les crimes se déroulent, invisibles.
Aube des biomachines.

Horrific cruelty inflicted, demons in white coats leer down on their prey.
Trapped in a hell on earth that’s unknown – not heard not seen: until death they’ll stay.
Helpless beings brutalized by madmen, trained to deny that they’re even alive.
The basic motive financial gain, profit estimates drown the cries of pain.
Une horrible cruauté infligée, des démons en blouse blanche lorgnent sur leur proie.
Pris au piège dans un enfer sur terre qui est inconnu – pas entendu pas vu : jusqu’à la mort ils vont rester.
Des êtres sans défense brutalisés par des fous, formés à nier qu’ils sont ne serait-ce qu’en vie.
Le motif d’origine est le gain financier, les estimations de bénéfices noient les cris de douleur.

Monstrosities brought into being.
Behind the walls of laboratories, crimes go unseen.
Des monstruosités à qui on donne naissance.
Derrière les murs des laboratoires, les crimes se déroulent, invisibles.

Medical Research, subjects aren’t even seen as alive.
Behold the dawn, behold the dawn
Behold the dawn, behold the dawn
Behold the dawn, behold the dawn
Behold the dawn of the biomachines.
La recherche médicale, les sujets ne sont même pas considérés comme vivants.
Voici l’aube, voici l’aube
Voici l’aube, voici l’aube
Voici l’aube, voici l’aube
Voici l’aube des biomachines.

Monstrosities brought into being.
Behind the walls of laboratories, crimes go unseen.
Des monstruosités à qui on donne naissance.
Derrière les murs des laboratoires, les crimes se déroulent, invisibles.