Les oiseaux migrateurs en danger

Selon des travaux publiés dans le Journal of Biogeography, les oiseaux migrateurs devront remonter notablement plus au nord pour passer leurs quartiers d’été sous des cieux favorables à leur reproduction.

“Chaque année, environ 500 millions d’oiseaux migrent d’Afrique vers l’Europe et l’Asie.

Les plus petits ne pèsent pas dix grammes, et n’en parcourent pas moins d’une traite des milliers de kilomètres. Pour tenir de telles distances, certains doublent leur poids avant le départ, d’autres rétrécissent leurs organes internes pour dépenser moins d’énergie.

A ce niveau-là, tout ce qui rend le voyage plus long peut les mettre en péril”, explique Sephen Willis, coordinateur de cette recherche au Centre pour la science des écosystèmes de l’université de Durham (Grande-Bretagne).

Analysant les fauvettes, l’étude constate qu’à l’horizon 2071-2100, neuf des dix-sept espèces recensées en Europe – notamment celles qui traversent le Sahara – devront allonger leur voyage de jusqu’à 400km.