“Pig Brother”

En Autriche, le veganisme est une pratique bien ancrée, notamment dans les villes. Le pays dispose d’une “vegan society” (vegan gesellschaft) sur le modèle anglais, très active et productive, et d’ailleurs frappée par la répression.

Les produits vegans sont de plus en plus faciles à trouver, jusqu’au principal circuit de boulangerie ayant son sandwich vegan.

Pour autant, l’anti-veganisme est très actif, par exemple avec un reality show de cochons : “Pig Brother“. Quatre cochons sont mis en avant, appelés par les médias Piggy (surnommée “la diva”), Lilly (“la sympa”), Pauli (“le philosophe”) et Fredi (“le téméraire”).

Ces cochons seront filmés 24 heures sur 24 et les internautes doivent choisir le vainqueur de ces “olympiades porcines”, prélude à un “speck festival” (festival du lard) où sera invité un internaute, qui gagnera également de la “cochonaille”.

Le site ne dit naturellement rien sur le sort des quatre cochons de ce “reality show”… Et tout cela montre en tout cas l’idée comme quoi si le veganisme progresse, le viandisme recule, est une grande erreur réformiste.

Il faut concevoir cela comme un bataille, avec deux protagonistes, et non pas comme une simple “évolution”. C’est la vegan revolution!