La terrible affaire de la soirée de la marque Bonpoint

La soirée Bonpoint est un exemple vraiment terrible des valeurs dominantes, et de leur barbarie. Et pour bien en saisir la portée, voyons le contexte, qui est marqué par l’apologie de l’exploitation animale en Bretagne et l’affaire de “Serge le lama”.

Le “propriétaire” de ce dernier vient d’ailleurs de déclarer “Serge le lama” comme marque, demandant 10 000 euros par prestation: l’enfer se prolonge et devient toujours plus terrible pour le pauvre lama…

La “rigolade” sur cette douloureuse histoire continue, avec par exemple ici la gendarmerie qui fait du lama un objet.

Mais parlons désormais de cette terrible affaire de la soirée Bonpoint, et ce alors qu’il y a plusieurs jours, des intellectuels non végans signaient un manifeste afin que les animaux soient reconnus autrement que comme des “biens meubles.”

Car à cette même période, lors d’une soirée presse qui avait pour but de présenter la nouvelle collection vestimentaire de la marque haut de gamme (plus de 100 euros la robe pour petite fille) pour enfants Bonpoint, celle-ci a eu la bien triste idée de donner des rongeurs au public présent, composé de journalistes et de personnalités du show business, entre autres.

Sur le principe d’une roue qu’il faut tourner pour recevoir un cadeau surprise, soit des peluches, soit des hamsters, des cochons d’inde, des gerbilles… qui ont ainsi été “distribués” comme de simples objets !

C’est littéralement incroyable. Que sont devenus ces animaux distribués tels des jouets, alors que rien n’était prévu pour eux qui plus est? C’est sidérant.

Et comme si cela ne suffisait pas, en guise de « décoration » et de « divertissement »il y avait pendant cette soirée une jeune panthère, un chimpanzé, une otarie, entre autres !

On est ici face à de la barbarie pure et simple, dans le simple amusement des riches, dans l’esprit de la Rome antique décadente ou d’où on ne sait quel empire finissant où une élite part dans des délires toujours plus fous!

Car faut connaître l’arrière-plan pour voir un tel dédain : la marque Bonpoint appartient à une entreprise ne révélant pas son chiffre d’affaires, et à qui appartient également le champagne Piper-Heidsieck, ou encore les incontournables chaussures Weston pour tout bourgeois « de qualité » (par exemple Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Nicolas Sarkozy, François Fillon, etc.).

On ne doit donc pas être étonné que l’on trouve donc de “l’exotisme” pour épater la galerie, ni que le magazine “people” Gala en parle…

En guise d’excuse terriblement fausse et hautaine Bonpoint s’est contenté de dire de manière snob :

« La Maison s’excuse d’avoir heurté la sensibilité de certains lors de son événement du 6 novembre avec des animaux. »

On sent bien le dédain que cette marque a envers les animaux; il n’y aucune remise en cause, la marque trouve juste dommage d’avoir choqué quelques humains, et quelques humains seulement…

On est ici face à de la barbarie pure et simple, et la “Maison Bonpoint” révèle bien ici ses valeurs, qui sont celles d’un monde de profit méprisant la vie, tout cela pour amuser une poignée de nantis s’égayant dans la vanité et la superficialité!

Articles pouvant vous intéresser