The Housemartins : “Happy hour”

Nous sommes dans les années 1980 et une vaste vague soul-rock engagé se produit en Angleterre. L’un des groupes les plus fameux, à côté des Smiths et de Style Council, fut les Housemartins.

Conformément à ce style musical, il y a un fort engagement, marqué chez ce groupe par une approche religieuse sans être religieux, empreint de gospel et surtout de textes à l’approche socialiste – leur mot d’ordre était d’ailleurs « Take Jesus – Take Marx – Take Hope », Prenez Jésus, prenez Marx, prenez l’espoir.

Voici les paroles de la chanson « Happy hour » qui, on s’en doute, n’est pas un éloge de cet appel commercial à se saouler…

C’est au contraire pour montrer comment la convivialité de l’alcool aboutit à la soumission à l’idéologie des beaufs, mise en avant par le chef de la boîte…

It’s happy hour again
I think I might be happy if I wasn’t out with them
And they’re happy it’s a lovely place to be
Happy that the fire is real the barman is a she
C’est de nouveau l’happy hour
Je pense que je serai à la limite content si je ne sortais pas avec eux
Et ils sont contents c’est un endroit adorable
Contents que le feu soit vrai que le barman est une femme

Where the haircuts smile
And the meaning of style
Is a night out with the bass
Where you win or you lose
And its them who choose
And if you don’t win then you’ve lost
Là les coupes de cheveux sourient
Et la signification du style
C’est une sortie en soirée avec le patron
Là tu gagnes ou tu perds
Et ce sont eux qui choisissent
Et si tu ne gagnes pas alors tu as perdu

What a good place to be
Don’t believe it
‘Cause they speak a different language
And it’s never really happened to me
{It’s happy hour again}
Don’t believe it
‘Cause they speak a different language
And it’s never really happened to me
{It’s happy hour again}
C’est un endroit adorable
Ne le croyez pas
Parce qu’ils parlent un langage différent
Et ça ne m’est jamais vraiment arrivé
(C’est de nouveau l’happy hour)
C’est un endroit adorable
Ne le croyez pas
Parce qu’ils parlent un langage différent
Et ça ne m’est jamais vraiment arrivé
(C’est de nouveau l’happy hour)

It’s another night out with the boss
Following in footsteps overgrown with moss
And they tell me that women grow on trees
And if you catch them right they will land upon their knees
C’est une autre soirée de sortie avec le patron
Lui emboîtant le pas à travers la mousse [de la bière]
Et ils me disent que les femmes tombent du ciel
Et que si tu sais les attraper elles atterriront sur leurs genoux

Where they open all their wallets
And they close all their minds
And they love to buy you all a drink
And then we ask all the questions
And you take all your clothes off
And go back to the kitchen sink
Là ils ouvrent leurs portefeuilles
Et ils ferment tous leurs esprits
Et ils aiment vous offrir à verre, à tous
Et ensuite nous posons tous les questions
Et vous enlevez tous vos habits
Et retournez à l’évier de la cuisine

Articles pouvant vous intéresser