En plein dans le 1 000 contre le faux véganisme version chrétienne

Voici notre réponse concernant un nouveau message sur le livre d’or (n°25)

« On touche vraiment le fond! Expliquez-moi s’il vous plait en quoi le fait de dire à quelqu’un d’arrêter ses âneries est irrespectueux envers les animaux??? »

Voilà l’une des réactions nombreuses et épidermiques de « Josué » sur le livre d’or. Nous savions très bien qu’avec l’article sur la fausse « viande hâchée », il y aurait des réactions de ce genre. Cela n’a pas raté.

Pourquoi? Parce que malheureusement, nombre de vegans sont en fait des chrétiens.

Ces vegans ne sont pas des amis des animaux allant jusqu’au bout, et cherchant la confrontation avec l’exploitation. Ces vegans sont… des chrétiens allant jusqu’au bout.

Le choix du pseudonyme est explicite: José est le successeur de Moïse et ce nom signifie en hébreu « Yahvé sauve ».

Ce type de personne imbibé de christianisme considère le véganisme comme une bonne action, et leur seul débat est pour savoir jusqu’où doit aller cette bonne action (d’où les interminables débats sur le droit).

Ces gens refusent catégoriquement et formellement de critiquer quoi que ce soit; le pacifisme est donc la règle, , la promotion du message ou plutôt de la « bonne parole » est la seule chose qui compte.

Étant idéaliste, ils ne comprennent rien à la vie quotidienne, à la culture populaire.

Notre Josué à nous n’est donc même pas capable de comprendre que lorsqu’on dit à quelqu’un qu’il fait des âneries, on l’accuse de se comporter comme… un âne.

Et que donc l’âne est insulté, dévalué, dévalorisé… Comment ne pas le comprendre?

Notons d’ailleurs que comme le christianisme, comme toutes les religions, est une hypocrisie, notre Josué écrit comme un bon samaritain, mais… la haine l’emporte tout de même.

Pourquoi? Parce que ses postures personnelles ne tiennent plus face à la radicalité. Son masque tombe; loin de changer les choses, il est démasqué comme un être isolé s’appuyant sur tout et n’importe quoi pour faire vivre… « l’espoir. »

D’où la sensation le dominant: la vexation, d’où une rage inextinguible, très aisément visible dans son long message sur le livre d’or. Il aurait pu envoyer un email de critique, pour discuter, mais non, il ne pouvait pas, il faut qu’il fasse entendre sa « parole », tel un prophète!

« Savez-vous combien de temps de ma vie et combien d’argent j’utilise pour ce refuge? Vous ne devez pas en avoir la moindre idée pour parler de « prisons-refuges ». »

« Toujours un truc à redire!!! »

« Non mais jusqu’ou allez-vous aller dans votre fermeture? »

« je me suis rendu compte que je ne partageais ABSOLUMENT PAS vos idées! »

« les articles copiés/collés provenant d’autres sites et les photos d’illustration régulières qui je doute soient prises par vous, vous êtes vraiment un blog étrange… »

« vu votre intolérance »

« Alors là, je dis BRAVO les VRAIS vegans ! »

Nous n’allons pas dire que La Terre d’abord est un site magnifique, dire cela n’aurait aucun sens. Mais on peut dire qu’il y a des articles (et certainement pas que des copiés collés), qu’il y a des photos (dont une partie significative prise par nous, et quand bien même, qu’est-ce que cela changerait finalement, si ce n’était pas le cas?).

Il y a un esprit, une volonté d’avancer, une perspective. En nous mettant humblement au service des animaux et de Gaïa, sans jamais nous mettre en avant personnellement!

Quand Josué dit ainsi:

« Franchement, vous ne devez plus avoir grand chose à écrire pour en arriver à de telles extrémités… »

Il sait bien qu’en fait c’est tout le contraire qui est vrai. C’est lui qui n’a pas de perspective, à part faire l’apologie du film Home financé par PPR (Pinault-Printemps-Redoute) et d’une manifestation avec Brigitte Bardot.

Prisonnier de sa propre posture et s’impliquant personnellement dans un refuge, il en arrive à dire que les refuges ne sont pas si mal et qu’est faux un slogan comme: « Etre vegan pour protéger tous les animaux, et les sauver des prisons-refuges ».

Voilà bien le caractère illusoire et délirant: Josué n’a même pas compris qu’il s’agissait d’un appel à l’adoption… et s’est contenté de prendre cela personnellement.

Sachons éviter ce genre d’attitude individualiste, réformiste, pacifiste. Sachons construire notre identité dans la libération animale et la libération de la planète!

Pas de compromis dans la défense de notre mère la Terre!

Articles pouvant vous intéresser