Santiago du Chili: attaques contre un restaurant et une agence immobilière

Dans la nuit du jeudi 14 janvier, protégés par le silence, nous nous sommes dirigés vers un établissement de vente de viande très connu de Santiago, appelé “Parrilladas Argentina”. Celui-ci s’enrichit sur la mort des animaux et reproduit en masse la pratique spéciste de manger des cadavres.

Là, en plein centre ville, les vitrines ont été défoncées, des boules de peinture rouge ont été lancées, et le slogan ALF (Front de Libération Animale) est apparu sur la façade.

Plus loin, les bureaux d’une agence immobilière toute neuve ont reçu un cadeau de notre part, avec le bris de diverses vitrines.

Notre environnement est de plus en plus infecté par l’expansion de la civilisation, avec ses immeubles et son asphalte qui assassinent la terre. La destruction des éco-systèmes est une façon de s’en mettre plein les poches pour ces entreprises, c’est pourquoi la seule chose que nous voulons, c’est la destruction de celles-ci.

Le sabotage des défenseurs de l’exploitation est un instrument efficace pour freiner la débacle de l’environnement et de ceux qui l’habitent.

La menace constante déchaîne le chaos, capable d’y mettre fin et de se soulever contre ce qui l’opprime.

Avec ces actions nous saluons les compagnons Abraham Lopez et Fermin Gomez, arrêtés par l’Etat mexicain, et Matias Castro, arrêté par l’Etat chilien. Courage compagnons, nous vous envoyons notre pleine fraternité avec vos idées et pratiques, en multipliant les actions.

“Si tu ne vis pas comme tu penses, tu finiras par penser comme tu vis”

ALF/ELF

Source: Pagherete Tutto

Articles pouvant vous intéresser