La sécurité routière l’emporte sur la vie des animaux

Le Tribunal fédéral (TF) de Suiise  a débouté une permanence vétérinaire, qui voulait équiper ses véhicules tout-terrain d’une lumière bleue et d’un avertisseur acoustique à sons alternés.

Par conséquent, En cas d’urgence, les animaux accidentés ou malades n’ont pas droit aux gyrophares.

Pour les juges de Mon Repos, l’animal ne peut être placé sur pied d’égalité avec l’être humain, même s’il connaît aussi la souffrance. Le maintien de la sécurité routière doit l’emporter sur la nécessité d’assurer en cas d’urgence un transport rapide des animaux malades ou accidentés.

En quoi laisser passer une voiture en priorité menace-t-il la sécurité routière? Les juges défendent en vérité le confort des humains…

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.