Tibo in shape : « je deviens vegan pendant 1 mois!! (avant après) »

« Tibo in shape » est un « youtubeur » très connu, dont  les vidéos sont  vues souvent  à un million d’exemplaires. Sa dernière vidéo atteint justement 1,3 millions de vues en 24 heures et s’intitule  « je deviens vegan  pendant 1 mois!! (avant après) ».

Voici la vidéo, avec quelques précisions avant de la regarder. La posture de Tibo sur youtube  est celle du costaud sympa qui joue à l’idiot.

Il combine cela avec une certaine attitude beauf pour être accessible et faire passer des conseils pour être « énorme et sec ».

Naturellement, les problèmes dans ce qu’il raconte sont innombrables. Déjà, bien sûr, il n’y a rien de vegan ici : il s’agit de végétalisme.

S’il affirme qu’on peut très bien devenir musclé tout en étant vegan (en fait végétalien), il ne peut s’empêcher tout le temps de dire que la viande lui manque, et il conclut en expliquant que chacun fait comme il veut pour son régime alimentaire.

C’est là la logique du consensus, qu’on trouve chez un youtubeur comme Norman ou un homme politique comme Macron, et qui relativise absolument tout, afin de ne froisser personne et d’être conforme au libéralisme.

Alors on peut voir l’aspect positif : sur le plan de l’énergie, on peut tout à fait être vegan. Tibo in shape l’assume, il n’a pas de position passéiste là-dessus et il l’assume.

Mais, imaginons que cela ne soit pas vrai : qu’est-ce que cela changerait ? Car le véganisme raisonne en termes de morale.

L’important c’est bien entendu d’être en bonne santé, donc d’être sportif relativement, tout comme d’ailleurs de manger des choses bonnes.

Toutefois la focalisation obsessionnelle sur les bons petits plats ou le sport témoignent d’un décalage complet par rapport à la morale.

Autrement dit, et c’est notre accusation envers le « véganisme » à la mode actuellement : c’est un « véganisme » sans animaux, sans amour des animaux, sans défense de la Nature, où les animaux sont en fait les objets d’un refus existentialiste de ce qui se passe dans le monde.

Cela se réduit à une mode bobo, d’où la vidéo de Tibo in shape qui tente de surfer là-dessus pour promouvoir ses vidéos. Le végétalisme n’est qu’un prétexte à une « expérience » personnelle pour une vidéo ; il n’y a aucun contenu.

D’ailleurs la course effrénée à « l’énorme et sec » relève d’une idéologie d’apparence et de consommation typique de ces dernières années, qui ne raisonne pas du tout en termes de morale, de réflexion.

Cela participe au chacun pour soi, au culte de l’image de soi et les salles de sport pullulent de ce fait ces derniers temps, tout comme les magasins de protéines.

Il faudrait gonfler, toujours plus gonfler et il n’est pas bien difficile de voir que cela relève d’une idéologie patriarcale tout à fait caricaturale, dont relève Tibo in shape dans ses autres vidéos.

Tout cela n’a vraiment rien de naturel !

Articles pouvant vous intéresser