La Fondation 30 millions d’amis part en guerre contre l’ALF

La Fondation 30 millions d’amis part en guerre contre l’ALF. C’est logique: la Fondation 30 millions d’amis est une institution, elle fait partie du paysage, elle ne veut pas la libération animale. Partant de là, profitant de sa situation, elle attaque et dénonce, montrant son vrai visage.

Voici les propos de Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’amis:

« Malheureusement, des droits trop facilement bafoués, des injustices trop souvent perpétrées donnent naissance à toutes les formes d’intégrisme. Ainsi, certains mouvements de protection animale se radicalisent et l’on voit poindre de nouveaux “ayatollahs” qui menacent d’empoisonner, de tuer au nom des animaux et de l’environnement. »

Selon la présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, « on ne peut que dénoncer ce terrorisme-là, comme tous les autres d’ailleurs. Ce n’est pas par la violence que l’on obtiendra une quelconque justice pour nos amis. Non, c’est par notre ténacité, notre obstination et par l’union de nos volontés que nous ferons aboutir les causes qui nous tiennent à cœur ».

Voilà bien des propos scandaleux et honteux de la part d’une personne qui n’est même pas vegan, et qui n’a en rien les mêmes valeurs que l’ALF, violence ou pas violence! Des propos qui viennent d’ailleurs d’un communiqué de la Fondation 30 millions d’amis intitulé… “Fourrure – Une organisation « terroriste » revendique la libération des visons.”

La Fondation 30 millions d’amis avait d’ailleurs critiqué cette action de libération… Alors que même Brigitte Bardot l’avait salué! C’est dire tout de même…

Voici bien la fumisterie de tout cela. La Fondation 30 millions d’amis critique alors que ses valeurs ne sont pas vegans, et que son objectif n’est pas la libération animale. On voit très bien qui elle sert: le status quo. Elle ne veut pas que les choses changent!

On notera d’ailleurs que le communiqué de la Fondation 30 millions d’amis parle d’un “site français de l’ALF”, reprenant les informations des services de presse (il s’agit a priori du site http://alf-france.over-blog.org/). Or, tout cela n’a aucun sens, car l’ALF n’a pas de site, bien évidemment!

Il n’y a qu’une exception: l’existence de porte-paroles aux USA. L’un de ceux-ci a répondu à des questions à ce sujet sur ce site. Voici ses réponses, à titre informatif:

Pourquoi le cas des visons est-il important pour l’ALF?
“Chaque cas d’animal emprisonné, oppressé et tué en vue du seul profit de l’homme compte aux yeux de ceux qui sont préoccupés par le droit des animaux à vivre dans la nature, comme ils le font depuis des millions d’années.”

Ces visons d’Amérique se retrouvent dans un environnement qu’ils ne connaissent pas, et peuvent en mourir, alors, quel intérêt de les libérer?
“Certains vont peut-être mourir, mais entre les mains des hommes, tous vont souffrir et mourir d’une manière accablante au nom du profit.”

Certains disent que les visons d’Amérique peuvent représenter une menace pour les visons d’Europe qui sont en voie d’extinction. Leur libération est-il vraiment un acte en faveur de la nature?
“Qui est responsable de la captivité des visons d’Amérique en Europe? Ce n’est ni la faute des visons, ni celle de leurs libérateurs.”

L’éleveur des visons dit qu’une fois remis en cage, ils se battent jusqu’à la mort, sont très stressés et dans un très mauvais état. Est-ce vraiment ce que veut l’ALF?
“L’éleveur veut tuer ces animaux et les dépecer pour vendre leur fourure et se faire de l’argent. Pourquoi supporter ce comportement aberrant et cruel? Les animaux méritent d’être libres. Si l’éleveur accorde tant d’importance à la santé mentale de ses bêtes, peut-être devrait-il arrêter de les mettre dans tes petites cages, et de les tuer au moment où ils vont lui rapporter le plus d’argent.”

Articles pouvant vous intéresser