Encore plus d’oiseaux menacés : les derniers chiffres de la liste rouge

L’UICN vient d’annoncer sa dernière évaluation : les populations mondiales d’oiseaux sont « plus menacées que jamais ». Devant les chiffres, le constat est effectivement assez désolant. Sur près de 10 000 espèces d’oiseaux suivies par l’UICN et BirdLife International, la liste des espèces menacées n’a fait que se gonfler durant les dix dernières années. En 1998, l’UICN en dénombrait près de 1 000, ce chiffre passait à 1 183 dans les années 2000, pour atteindre en 2009, 1 227, soit 12 % du total.

Cette situation s’illustre par quelques espèces rares, devenant encore plus rares : un colibri (Eriocnemis isabellae) découvert en Colombie et dont l’habitat de 1 200 hectares se voit être réduit chaque année, un des fameux « pinsons de Darwin » qui, dans les Galápagos, est menacé par l’introduction de parasites.

Mais, précise l’UICN, il n’y a pas que le problème des espèces rares, aussi « les oiseaux communs deviennent moins communs ». Avec un déclin de près de 30% de ses effectifs en dix ans, le martinet ramoneur est l’exemple fourni par l’organisation. « Globalement, les choses continuent à s’empirer » déclare Leon Bennun de Birdlife, précisant tout de même que quelques « success stories » de la conservation permettent de garder espoir. Le Foudi de l’Ile Maurice, un petit tisserin endémique dont la population ne dépassait pas 250 individus, a pu être sauvé de l’extinction.

Articles pouvant vous intéresser