Le prix de l’adoption d’un chiot

Parmi les innombrables commentaires anti-défenseurs des animaux de ces derniers jours, dans le cadre de l’affaire du vol du chiot (voir ici et ), il y a une accusation ridicule de vouloir faire du profit.

On peut accuser la personne qui a pris le chiot de force de beaucoup de choses, mais le fait de dire qu’il y aurait une question d’argent derrière ne tient pas debout une seule seconde.

Ceux qui disent cela n’ont pas d’autres horizons que le capitalisme et ils voient la course au profit partout, alors que justement il n’y a rien de cela dans l’abnégation pour les animaux, de par les frais très importants qui en découlent, le temps que cela prend, etc.

Il ne s’agit nullement ici de se plaindre – aucun défenseur des animaux ne le fera. Il s’agit de voir les choses telles qu’elles sont. Par exemple, dans l’article de la Voix du Nord dénonçant la personne ayant pris le chiot de force, il est donné la parole à un voisin expliquant que les chiens, qui sont plusieurs, hurlent quand leur “maître” n’est pas là et que la personne ferait mieux de s’installer à la campagne.

Ce ne serait pourtant que déplacer le problème : on se doute bien que les chiens présents ont été adopté et qu’ils sont terriblement anxieux. Dénoncer le “maître” n’a ici aucun sens, vraiment aucun.

De la même manière, il a été parlé très souvent de scandale car l’association demandait 195 euros pour placer le chiot.

Cela montre quelle est la logique derrière tout cela : celle de la dénonciation irrationnelle. Car toutes les adoptions ont un coût, et 195 euros est effectivement celui pour les chiots.

Voici les tarifs de la Spa Haguenau, par exemple.

Vaccins, tatouage… Chien Chiot – de 8 mois
CHPLR, toux du chenil + Tatouage 185 € 200 €
CHPLR, toux du chenil + Tatouage et Castration 265 € 260 €
CHPLR, toux du chenil + Tatouage et Stérilisation 275 € 290 €

Et voici leur explication:

Nous sommes obligés de pratiquer ces tarifs : les factures des vétérinaires sont de plus en plus élevées, chaque soin effectué sur un animal à un coût (frais de pharmacie, d’analyse etc…). Certains chiens ou chats arrivent en piteux état et nécessitent une hospitalisation : certains pourront vivre et d’autres trop atteints ou parce que nous ne pouvons assurer la prise en charge financière d’un traitement seront euthanasiés (acte que nous voulons à tout prix éviter).

Le grand refuge de la SPA de Paris à Gennevilliers demande le tarif suivant:

Une participation financière de :

150 € pour un chien – 200 € pour un chiot jusqu’à 6 mois

Le prix est le même au refuge SPA  de Loire-Atlantique, à la SPA de Basse-Normandie le tarif pour un chiot est de 185 euros, tandis qu’à la SPA de Carcassonne cela se passe de la manière suivante:

Chiot (moins de 4 mois) : 150 euros (pour les femelles, un chèque de caution de 200 euros, non encaissé, sera demandé pour leur stérilisation obligatoire à l’âge de 6 mois, et rendu dès l’opération effectuée),

Voici l’annonce passée par l’association de la personne ayant enlevé le chien de force. C’est une annonce comme une autre. Il ne faut rien connaître au monde des refuges pour dénoncer cela, et c’est bien le cas de la grande majorité des gens (mais aussi des ultras anarchistes antispécistes qui témoignent une fois de plus de leur nature).

Culturellement, une personne qui s’étonne du prix élevé d’une adoption d’un chiot a une posture de consommateur : elle nie les formidables efforts faits par les refuges derrière, l’abnégation, les sacrifices.

Articles pouvant vous intéresser