• "La contestation animaliste radicale"

Eco-Emballages aurait placé de l’argent dans des paradis fiscaux

Des dizaines de millions d’euros placés dans des paradis fiscaux. L’organisme Eco-Emballages, qui gère les contributions des entreprises pour les redistribuer aux collectivités locales effectuant la collecte et le recyclage, a été sévèrement pointé du doigt mardi par le ministère de l’Ecologie.

Le conseil d’administration d’Eco-Emballages a en effet informé mardi le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo, d’un risque de perte lié à des "placements non sécurisés d’une partie de la trésorerie dans des paradis fiscaux", mais s’est défendue de "toute forme d’illégalité ou de malversation".

Une révélation qui "témoigne de l’insuffisance du contrôle des éco-organismes", a estimé mercredi France Nature Environnement (FNE), qui regroupe la plupart des associations écologistes françaises.

Lire la suite Eco-Emballages aurait placé de l’argent dans des paradis fiscaux

“La nappe devrait se résorber d’elle-même”

Les Verts des Hauts-de-Seine font part de leur colère à l’annonce de la pollution de la Seine survenue jeudi 4 décembre, avec apparition d’une nappe d’hydrocarbures entre Suresnes et Courbevoie.

L’AFP et les médias ont rapporté en fin de semaine l’absence de réaction des services préfectoraux concernés qui affirment que "la nappe devrait se résorber d’elle-même" !

Les circonstances de cette pollution ne sont pas transparentes à ce jour pour le grand public, pas plus qu’il n’y a eu d’informations précises sur l’origine du rejet, la nature précise des substances rejetées, leur quantité, leur impact sur la biodiversité du segment de fleuve concerné et les dispositions prises pour éviter que ce type de problème ne se reproduise.

Lire la suite “La nappe devrait se résorber d’elle-même”

Un grand parc éolien en Eure-et-Loir

Le parc du Chemin d’Ablis, situé sur huit communes du département, comprend 26 éoliennes qui longent l’autoroute A10 sur 17 km.  Avec 52 MW, il est "le plus grand parc éolien français".

Le parc du Chemin d’Ablis est le deuxième d’envergure mis en service en 2008 en France, après celui de Villesèque (Lot) en juillet, doté d’une capacité installée de 50 MW, rappelle EDF EN.

Un troisième parc, celui de Salles-Curan (Aveyron), qui devrait être opérationnel d’ici la fin 2008, surpassera les capacités installées en Eure-et-Loir, avec 87 MW et 29 éoliennes.

Le parc éolien français comptait fin 2007 quelque 2.500 MW de capacités installées, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). L’objectif est de les porter à 17.000 MW en 2015.

Ici un site qui fournit les statistiques sur les éoliennes dans le monde.

 

Le changement climatique menace les forêts

Les forêts sont extrêmement vulnérables face au changement climatique qui risque d’entraîner davantage d’incendie et d’inondation.

L’étude réalisée par le Centre pour la Recherche internationale sur les forêts (CIFOR) basé à Djakarta, invite les délégués réunis du 1 au 12 décembre à Poznan, en Pologne, pour une réunion de l’Onu consacrée au climat à rechercher de nouvelles manières de protéger les forêts dans les pays en développement.

Lire la suite Le changement climatique menace les forêts

Produits pour végétaux : un nouveau logo pour les produits 100% naturel

L’Union des entreprises pour la Protection des Jardins et des espaces verts (UPJ) lance une marque pour produits végétaux, de type engrais et produits d’entretien des plantes et des jardins, constitués d’ingrédients 100% naturels, Produit Naturel.

Cette marque permettra aux consommateurs de reconnaître, grâce à un logo spécifique, les produits qui répondent à des critères bien précis en matière de respect de l’environnement.

Pour qu’un produit soit estampillé "Produit Naturel", il doit uniquement être composé d’ingrédients naturels provenant de matières minérales "issues de gisements naturels ou de la nature, n’ayant subi que des procédés physiques (y compris pour l’extraction) : tri, broyage, tamisage, décantation ou lavage ou mise en solution dans l’eau) ou des procédés thermiques à l’exclusion de tout traitement chimique".

il peut être accompagné ou non de matières organiques "provenant directement, soit d’animaux vivants, soit de végétaux, n’ayant subi que des traitements physiques (tri, broyage, tamisage, décantation ou lavage ou mise en solution dans l’eau, compostage) ou thermiques, à l’exclusion de tout traitement chimique".
Site : http://www.upj.fr

Au lieu de faire la révolution, ils… polluent

Cela fait un mois que les travailleurs occupent l’usine de Givet, dans le nord de la France. Pour tenter d’arracher un reclassement à ceux qu’ils ont engraissé pendant des années.
Un petit aperçu de leur combat est visible sur http://sopalgascogne.skyrock.com (et également ici: http://sopal08600.skyrock.com/)

Une lutte juste… sauf que les travailleurs n’ont qu’une perspective défensive, avec donc comme seule stratégie le réformisme armé.  Résultat: 600 litres d’encre bleue concentrée ont donc été déversées dans la Meuse. Sympa pour la Meuse, sympa pour les animaux, sympa pour les travailleurs.

Quant aux ennemis des travailleurs, s’il y a une chose dont ils se moquent, c’est bien de la Meuse, c’est bien des animaux, c’est bien des travailleurs!

Une lutte juste donc, mais qui fait passer les travailleurs pour des irresponsables et qui renforce la crédibilité d’un capitalisme pollueur et assassin qui devrait ne plus en avoir!

Déjà il y a quelques années, un tract signé de " la branche dure de Cellatex "expliquait que "si les négociations n’ont rien donné lundi à 18 heures, on laissera couler l’acide sulfurique dans les égouts et donc dans la Meuse toute proche ".

Il est temps de passer à autre chose, la planète, les animaux et les travailleurs en ont bien besoin !

Lire la suite Au lieu de faire la révolution, ils… polluent

Niveaux records des gaz à effet de serre

   Les gaz à effet de serre jugés responsables du réchauffement climatique ont atteint des niveaux records dans l’atmosphère l’an passé, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) des Nations unies.

La concentration en dioxyde de carbone et en protoxyde d’azote a atteint de nouveaux sommets en 2007 et le méthane a connu sa plus forte progression depuis dix ans, rapporte l’OMM.

   Les scientifiques de l’Onu redoutent que le réchauffement climatique, sous l’effet des gaz à effet de serre causés par l’activité humaine, provoque une montée du niveau des mers, des tempêtes violentes, des vagues de canicules et des sécheresses.

   Le Protocole de Kyoto expire en 2012 et le temps presse pour que la communauté internationale trouve un accord sur un nouveau traité d’ici fin 2009.
 

L’Europe veut prendre sa part dans l’exploitation de l’Arctique

L’Union européenne veut maintenant, elle aussi se positionner dans l’Arctique pour accéder aux ressources libérées par la fonte de la banquise. Pour Benita Ferrero Waldner, commissaire chargé des relations extérieures qui présentait, jeudi 20 novembre, une communication sur les relations entre l’UE et la région, il s’agit de trouver "le juste équilibre entre l’objectif prioritaire que constituent la préservation de l’environnement et la nécessité d’une exploitation durable des ressources naturelles".

Lire la suite L’Europe veut prendre sa part dans l’exploitation de l’Arctique

Un ordinateur 100% bio-dégradable

La société française Ashelvea propose des PC entièrement biodégradables dans une démarche de développement durable. C’est cher et uniquement destiné aux entreprises (puis aux associations), mais c’est une démarche intéressante et un début, espérons, vu que les ordinateurs actuels sont extrêmement gourmands en ressources et tout autant polluants.

 

Festival international du film d’environnement

Du 19 au 25 novembre, le 26ième festival du film d’environnement se déroulera au cinéma parisien La Pagode, l’entrée est gratuite dans la limite des places disponibles.

Cinéma La Pagode, 57 bis, rue de Babylone, 75007 PARIS
Métro St François Xavier (ligne 13)
Bus : 87 – 82 – 92
Parking public : Esplanade des Invalides

Programme

Allemagne: contre un convoi de déchets radioactifs

Les militants antinucléaires allemands ont accueilli de pied ferme dimanche le passage d’un train de déchets radioactifs en provenance de France, les opposants n’hésitant pas à incendier des barricades et à bloquer des voies ferrées.

Il s’agit du onzième convoi de déchets radioactifs vitrifiés issus de centrales allemandes et retraités à l’usine de La Hague (ouest de la France).

Parti vendredi de Valognes (France), le convoi transportant 123 tonnes de déchets nucléaires allemands avait été bloqué samedi pendant plus de douze heures à la frontière franco-allemande par trois militants écologistes allemands qui avaient emprisonné leurs bras dans un bloc de béton caché sous la voie ferrée.

Il a repris sa route dimanche matin, après que la police eut finalement réussi à déloger dans la nuit les trois militants, deux hommes et une femme, et était attendu en fin d’après-midi à Lüneburg, en Basse-Saxe.

Environ 16.000 policiers étaient mobilisés sur tout le territoire allemand dont 10.000 dans la région de Lüneburg. Les policiers, équipés de matraques, ont dû écarter dans la matinée plusieurs centaines de manifestants qui tentaient de bloquer la liaison ferroviaire Lüneburg-Dannenberg (nord), un trajet d’une cinquantaine de kilomètres que doit emprunter le convoi pour rejoindre le centre de stockage de Gorleben.

Certains protestataires avaient érigé sur les voies des barricades, puis les avaient incendiées. Les policiers les ont éteintes à l’aide d’extincteurs. Des rails endommagés ont dû être changés.

Des écologistes s’en sont pris également à cinq reprises à des équipements radio, téléphoniques et de signalisation de la compagnie des chemins de fer, sans pour autant entraver le convoi qui transporte onze conteneurs, selon la police.

La plus forte mobilisation a eu lieu à Gorleben même, le village de 680 habitants, qui jouxte le centre de stockage de déchets radioactifs: une manifestation pacifique a rassemblé samedi après-midi plus de 14.000 personnes selon la police, 16.000 selon les organisateurs, soutenues par une armada de plus de 300 tracteurs.

Lire la suite Allemagne: contre un convoi de déchets radioactifs

Habiter près d’une ligne haute tension…

Habiter à moins de 50 mètres d’une ligne à haute tension pourrait doubler le risque de contracter la maladie d’Alzheimer, selon une étude de chercheurs de l’Université de Berne, publiée par l’American Journal of Epidemiology.

Les chercheurs ont examiné tous les décès en Suisse dus à cette maladie neuro-dégénérative entre 2000 et 2005, a précisé l’université jeudi dans un communiqué.

Lire la suite Habiter près d’une ligne haute tension…

Réchauffement climatique: conséquences de plus en plus visibles

“Le réchauffement que nous observons est sans précédent dans l’histoire humaine”, souligne Charles Greene, océanographe de l’Université Cornell (New York, est), principal auteur de cette étude parue dans l’édition de novembre du journal Ecology.

Si ces changements se poursuivent dans l’Arctique et l’Atlantique nord, les modifications dans la circulation des eaux océaniques pourraient se produire à l’échelle du globe avec des conséquences potentielles importantes sur le climat mondial et la biosphère, selon ces scientifiques.

Au cours des cinquante dernières années, la fonte des glaces arctiques et des glaciers a périodiquement précipité l’écoulement d’eau froide et faiblement saline de l’océan Arctique dans l’Atlantique Nord.

Ce phénomène a bouleversé des écosystèmes jusqu’en Caroline du Sud et du Nord (sud-est des Etats-Unis), provoquant des déplacements géographiques étendus de nombreuses espèces végétales et animales, montre cette recherche.

Lire la suite Réchauffement climatique: conséquences de plus en plus visibles

Interdisons le chauffage en terrasse !

Trois députés verts viennent de déposer une proposition de loi contre le chauffage en terrasse, les députés verts Noël Mamère, Martine Billard et Yves Cochet constatent avec dépit « l’explosion depuis plusieurs années des braseros à gaz ou des radiateurs électriques sur les terrasses de rue des cafés et restaurants ».

« Alors que l’Etat lance des campagnes nationales pour lutter contre le gaspillage et visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, cette déperdition d’énergie est inadmissible, estime Martine Billard. Et on ne peut pas faire de grands discours sur la réduction des gaz à effet de serre et refuser de prendre des mesures concrètes dans notre vie quotidienne. »

« Il a été calculé qu’un gros réchaud à gaz brûle un kilogramme de propane à l’heure et rejette environ trois kilos de dioxyde de carbone dans le même temps ».

Les petits commerçants ne pensent bien sûr eux qu’au capitalisme « On tue nos commerces », s’insurge le président de la Fédération nationale des bars, brasseries et discothèques. Bernard Quartier estime que « les bistrots ont déjà assez subi » et juge cette mesure « ridicule et inappropriée ».

Défendre la planète est donc « ridicule et inappropriée »! 

« Si les chauffages de terrasses polluent la planète, c’est aux fabricants de trouver une solution » dit-il aussi. Un belle démonstration qu’on ne peut pas compter sur ces gens-là pour protéger la planète!

Et il n’est pas étonnant que le président de British American Tobacco soit monté au créneau pour soutenir ces petits commerçants anti-écolos !

Lire la suite Interdisons le chauffage en terrasse !

Inde : Des milliers de cultivateurs se suicident, ruinés par les OGM

Andrew Malone a rencontré les proches de Shankara Mandaukar, un cultivateur indien qui a choisi de mettre fin à ses jours, incapable de rembourser les dettes qu’il avait souscrites pour acheter des semences OGM. Certains estiment à 125 000 le nombre de paysans indiens qui auraient choisis eux aussi de mettre fin à leurs jours. Récolte après récolte, en raison des aléas climatiques mais également du rendement inférieur à ce que promettaient les vendeurs de semences, le fardeau de la dette accumulée a acculé ces hommes au désespoir.

Lire la suite


Les pesticides affecteraient le développement cérébral

De nombreux pesticides utilisés par les agriculteurs européens pourraient affecter le développement cérébral des foetus et des jeunes enfants, selon une étude menée par David Granjean, chercheur à Harvard et à l’université du Sud-Danemark, qui invite Bruxelles à en réduire l’usage.

"La toxicité pour le cerveau ne fait pas partie des tests de routine pour les pesticides. Dans la mesure où beaucoup d’entre eux sont toxiques pour le cerveau des insectes, il est très probable qu’ils le soient également pour le cerveau humain", a déclaré le scientifique, qui a passé en revue près de 200 rapports de recherches sur le sujet.

Lire la suite Les pesticides affecteraient le développement cérébral

Selon une étude, les activités humaines seraient les causes du réchauffement des pôles.

 

Le réchauffement climatique aux pôles peut être attribué “directement” aux activités de l’Homme, révèle une nouvelle étude à paraître en ligne jeudi sur le site de la revue américaine Nature Géoscience.

“La hausse des températures au cours des récentes décennies, en Arctique comme en Antarctique, peut être directement attribuée aux activités humaines”, a conclu une équipe internationale en s’appuyant sur des données recueillies sur place de 1900 à 2008, et des modélisations.

Lire la suite Selon une étude, les activités humaines seraient les causes du réchauffement des pôles.

Deux planètes nécessaires pour l’humanité en 2030 selon le WWF

L’empreinte écologique de l’humanité, qui évalue sa consommation de ressources naturelles, excède désormais de 30% les capacités de la planète à se régénérer, insiste le WWF dans son rapport Planète vivante 2008, reçu mercredi à Paris.

La pression de l’humanité sur la planète a plus que doublé au cours des 45 dernières années en raison de la croissance démographique et de l’augmentation de la consommation individuelle, explique le rapport.

Cette surexploitation épuise les écosystèmes et les déchets s’accumulent dans l’air, la terre et l’eau.

Du coup, la déforestation, la pénurie d’eau, le déclin de la biodiversité et le dérèglement climatique, provoqué par les émissions de gaz à effet de serre, "mettent de plus en plus en péril le bien-être et le développement de toutes les nations", explique le WWF.

L’"Indice planète vivante", un outil mis au point afin de mesurer l’évolution de la biodiversité mondiale et portant sur 1.686 espèces de vertébrés dans toutes les régions du monde, a diminué de près de 30% au cours des 35 dernières années, précise par ailleurs le rapport.

Au vu du déclin de cet indice, "il semble de plus en plus improbable d’atteindre l’objectif pourtant modeste visé par la Convention de Rio sur la diversité biologique de réduire l’érosion de la biodiversité mondiale d’ici 2010", déduit le WWF.

Outre l’empreinte écologique mondiale et l’Indice planète vivante, le rapport présente une troisième mesure, "l’empreinte d’eau", qui évalue la pression sur les ressources en eau à l’échelon national, régional ou mondial, résultant de la consommation.

Or l’eau est une ressource très inégalement répartie à travers le monde.

Ainsi, une cinquantaine de pays sont actuellement confrontés à un stress hydrique modéré ou grave, souligne le WWF. Et le nombre de personnes souffrant de pénuries d’eau toute l’année ou de manière saisonnière devrait augmenter en raison du changement climatique, ajoute-t-il.

Les tours à Paris, symboles du profit

Bertrand Delanoë vient de présenter Triangle, une gigantesque pyramide de 200 m, premier des gratte-ciel prévus autour de la capitale. Dans quatre ans, le record de France détenu par la tour Montparnasse (210 m) sera largement battu à La Défense, par les oeuvres de Jean Nouvel, Thom Mayne ou Vidale, qui atteindront 300 m. En province, Marseille et Lyon s’apprêtent aussi à inaugurer leur « totem urbain ».

Lire la suite Les tours à Paris, symboles du profit

Deux conventions contre le suremballage et les ampoules à incandescence

Les professionnels, fabricants et distributeurs, ont signé jeudi au ministère du développement durable deux conventions qui les engagent d’ici fin 2012 sur un calendrier de retrait des ampoules à incandescence et sur un objectif de réduction des emballages ménagers.

"Avec 360 kg de déchets/an/habitant en France, nous sommes 100 kg au-dessus des Japonais: il n’y a aucune raison", a insisté la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Lire la suite Deux conventions contre le suremballage et les ampoules à incandescence